Jean-Philippe Lemay à la barre des Aigles juniors

Jean-Philippe Lemay succède à Rémi Doucet à la... (Olivier Croteau)

Agrandir

Jean-Philippe Lemay succède à Rémi Doucet à la barre des Aigles juniors de Trois-Rivières.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Aigles Plante Sports de Trois-Rivières ont opté pour la voie de la continuité. Après un règne de 10 ans de Rémi Doucet à la barre de l'équipe, l'organisation a choisi de confier le gouvernail à son bras droit des deux dernières saisons, Jean-Philippe Lemay.

Pour l'épauler dans l'abri, Jean-Philippe Lemay s'est entouré... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Pour l'épauler dans l'abri, Jean-Philippe Lemay s'est entouré de Fred Lajoie et Kévin Bergeron.

Olivier Croteau

Pour le nouvel Aigle en chef, membre de la dernière édition trifluvienne championne des séries éliminatoires en 2005, ses nouvelles fonctions ne font que confirmer son de degré d'appartenance et de dévouement envers une organisation qui l'a littéralement adopté.

Voilà maintenant 10 ans que dure l'histoire d'amour entre Lemay et les Aigles. S'alignant en 2005 avec les Associés de Laval, qui pataugeaient à l'époque dans les bas-fonds de la LBJEQ, le Lavallois avait été échangé aux Aigles qui aspiraient aux grands honneurs. Quelques mois plus tard, il sabrait le champagne avec ses nouveaux coéquipiers au terme d'une victoire spectaculaire dans le septième match face aux Ducs de Longueuil.

Depuis cet automne magique, il est demeuré très attaché à l'équipe, travaillant notamment comme adjoint à Doucet en 2010, 2014 et 2015.

«C'est avec un immense sentiment de fierté que j'ai accepté le poste. Les Aigles m'ont accueilli à bras ouverts, il y a une dizaine d'années, quand j'ai été échangé ici. Cet échange aura changé ma vie à jamais», a indiqué avec émotion, celui qui a aussi laissé sa marque avec le défunt Vertdure de la Ligue de baseball majeur du Québec, remportant les titres de saison régulière et des séries éliminatoires en 2008.

Lors des deux derniers étés, Lemay dit avoir beaucoup appris aux côtés de Doucet, qu'il considère comme son mentor. Il a notamment vécu la séquence de 32 victoires consécutives, la conquête du championnat canadien des moins de 21 ans... et la cruelle défaite dans le septième match de la finale des séries éliminatoires aux dépens des Diamants de Québec.

«Je remercie Rémi pour son appui et de m'avoir permis de prendre autant de place au sein de l'équipe. Je suis conscient de l'importance du défi. Je souhaite poursuivre la tradition d'excellence des Aigles, qui ont atteint la finale six fois en 11 ans, et je vais tout mettre en oeuvre pour qu'on réussisse à gagner le dernier match de l'année», a commenté l'entraîneur âgé de 30 ans.

À l'image des Royals

Grand partisan des Royals de Kansas City, récemment sacrés champions de la Série mondiale du baseball majeur, Lemay entend s'inspirer de cette équipe dans son approche avec les Aigles juniors. «Les Royals utilisent beaucoup la vitesse et jouent de façon très intelligente. Dans leur équipe, tout le monde est mis à contribution et c'est en quelque sorte le style que je veux pratiquer avec les Aigles. On peut certainement aspirer aux grands honneurs l'an prochain», note-t-il.

En plus de son rôle d'entraîneur-chef, Lemay devient également le directeur général de l'équipe, prenant le relais de celui qui l'avait attiré à Trois-Rivières, il y a 10 ans, Mathieu Hamelin. Ce dernier a quant à lui été nommé gouverneur.

Pour l'épauler dans l'abri, le nouvel entraîneur des Aigles a fait appel à Fred Lajoie, qui a grandi au sein de l'organisation des Aigles juniors, ainsi que Kévin Bergeron, qui vient tout juste de compléter son stage junior l'été dernier. Lajoie confie avoir développé une véritable passion pour la fonction d'entraîneur au cours de la dernière période estivale alors qu'il a dirigé les Aigles bantam AA. «J'ai eu la piqûre. J'ai vraiment découvert une passion. Et quand Rémi a annoncé qu'il partait, la porte s'est ouverte. Je suis bien content de pouvoir le faire avec d'anciens Aigles», a dit le jeune homme de 26 ans qui a occupé une panoplie de postes au sein de l'organisation au cours des dernières années.

Pour le président des Aigles, Réal Lajoie, le choix de Lemay était naturel compte tenu de sa feuille de route. «On regarde toujours dans notre cour en premier. Quand Jean-Philippe s'est montré intéressé, tout a déboulé rapidement.» Évidemment, Lajoie était particulièrement ému de voir son fils accéder au groupe d'entraîneurs. «Ça fait longtemps qu'il fait partie de l'équipe. Il avait 5 ans et il était déjà bat boy avec l'équipe.»

Le nouveau personnel sera donc en place à temps pour participer au gala annuel de la LBJEQ qui sera présenté dimanche, à compter de midi, à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer