Un nouveau défi pour Jacques Laporte

Jacques Laporte... (Émilie O'Connor)

Agrandir

Jacques Laporte

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'ancien entraîneur-chef des Patriotes de l'UQTR Jacques Laporte renoue avec ses anciennes amours. Impliqué pendant neuf ans dans la Ligue de hockey junior du Québec, en tant que copropriétaire, directeur général et entraîneur du National de Joliette, il reprend du service au sein du circuit alors qu'il a été nommé commissaire.

L'homme de hockey de 55 ans succède ainsi à Guy Ryan qui avait remis sa démission au début du mois d'octobre, à peine quelques semaines après son entrée en poste.

«C'est toujours plaisant de se sentir en demande. C'est une ligue qui a connu ses hauts et ses bas au cours des dernières années, avec plus de hauts que de bas. Je compte travailler à maintenir, sinon augmenter ses lettres de noblesses», a commenté Laporte.

En plus de ses neuf saisons avec le National de Joliette dans la LHJQ, avec qui il a savouré deux coupes du Président et une coupe Fred-Page, Laporte s'est fait connaître à la barre des Patriotes de l'UQTR où il a passé 13 saisons, remportant au passage deux championnats canadiens (2001 et 2003). Il a aussi effectué un bref séjour d'une saison comme adjoint chez les Dragons du Collège Laflèche, en 2013-2014.

Parmi ses objectifs pour le circuit, Laporte souhaite que la LHJQ prenne une plus grande place sur la scène nationale, notamment lors des coupes Fred-Page (est du Canada) et RBC (championnat national). Pour y parvenir, il compte se faire entendre à la table de discussion pancanadienne.

«Si tu veux être reconnu, la victoire fait foi de tout. Je veux uniformiser les règlements à travers le pays. Par exemple, ailleurs au pays, ils ont droit à un nombre illimité de joueurs de 20 ans tandis qu'au Québec, la limite est de cinq. C'est difficile de compétitionner dans de telles conditions», mentionne celui qui se réjouit de la stabilité des franchises de son circuit.

À la suite de l'annonce, les dirigeants de la LHJQ étaient fort ravis d'avoir su convaincre Laporte d'accepter le défi. Non seulement son parcours derrière un banc a séduit le comité exécutif, mais également son expérience de gestionnaire, notamment dans le réseau de la santé.

«Il possède une feuille de route impressionnante à titre de gestionnaire. Ses qualités de meneur et de rassembleur, tout comme ses connaissances du milieu du hockey, et surtout de notre ligue, nous ont convaincus qu'il était le candidat idéal», a mentionné, par voie de communiqué, Stéphane Scotto, président du comité exécutif de la LHJQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer