Soccer collégial: les provinciaux dans l'objectif

Les vétérans des Diablos Charles Lamothe, Samuel Richard... (François Gervais)

Agrandir

Les vétérans des Diablos Charles Lamothe, Samuel Richard et Simon Leboeuf-Robert ont tous en mémoire le championnat provincial de 2012, au terme duquel ils avaient gagné la médaille de bronze. Ils tenteront d'y retourner avec leur nouveau groupe de coéquipiers cette année.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Diablos peuvent-ils qualifier leurs deux équipes de soccer en vue des championnats provinciaux? Après avoir de nouveau dominé le classement de la section Nord-Est en saison, les Trifluviens croient que oui.

Pour passer au tour suivant, l'ultime de la compétition dans la ligue collégiale division 2 du Québec, ils devront en découdre un après l'autre avec les représentants du Cégep Garneau, samedi à Québec.

Si les filles tenteront de rejoindre la crème de leur catégorie pour la première fois en quatre ans, les garçons voudront revivre les belles émotions de 2012, quand ils avaient remporté la médaille de bronze. Par contre, une défaite d'entrée de jeu contre Garneau priverait les Diablos d'une place dans le carré d'as provincial. Et l'histoire nous rappelle que les matchs face aux équipes de la région de Québec constituent toujours de bons défis.

Du côté des gars, Charles Lamothe, Simon Leboeuf-Robert, Maxime Roy et Samuel Richard ont tous vécu l'expérience d'il y a trois ans. Ces vétérans en sont à leur quatrième ou cinquième année même avec les Diablos, une éternité dans le monde du sport collégial!

L'entraîneur-chef Pierre-Alexandre Boisvert compte miser sur cette expérience pour passer au tour suivant. «On a gagné contre Garneau en 2012, les plus vieux s'en souviennent! La bonne nouvelle, c'est que nous sommes tous en santé. Le tiers des membres de notre club quitteront après la saison, donc se qualifier pour les provinciaux serait une belle façon de terminer leur carrière au cégep», souligne Boisvert, qui a vu les siens engranger six victoires en sept matchs.

Les filles visent le même objectif. Invaincues pendant la campagne (six gains, un verdict nul et seulement quatre buts concédés), les protégées de Sébastien Poulin-Vallières peuvent prétendre aux provinciaux, même si elles ont subi au cours des dernières saisons des revers crève-coeur lors du championnat de conférence.

«On doit réussir à inscrire le but qui fait mal dès le départ», soutient l'entraîneur, entouré d'un bon groupe de joueuses. Il cite notamment les Sophie Gervais, Alyson Trottier-Thibeault, Émilie Charron et Sarah-Maude Pearson. Celle-ci a d'ailleurs terminé ex-aequo au premier rang des buteuses du circuit, bien qu'elle évoluait comme milieu de terrain en début d'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer