Hockey universitaire: Giroux et Marcoux donnent le ton

Avec sept buts, Tommy Giroux apparaît au premier... (François Gervais)

Agrandir

Avec sept buts, Tommy Giroux apparaît au premier rang des buteurs des Sports universitaires de l'Ontario.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Patriotes de l'UQTR tenteront de retrouver le chemin de la victoire vendredi soir face à un adversaire venu de loin, mais ô combien familier, les Warriors de Waterloo.

Les deux équipes se connaissent bien, puisque la dernière fois que les Trifluviens ont remporté la Coupe Queen, c'était à Waterloo en 2013 sous les ordres de Gilles Bouchard. Depuis, les deux équipes ont croisé le fer à deux reprises, deux rencontres qui se sont terminées avec un seul but d'écart, chaque formation remportant un gain.

Pourtant, les Warriors ne sont pas du type à flirter avec le haut du classement dans les dernières saisons. «C'est un club qui, lorsqu'il fait face à un défi important, sait sortir de gros matchs. Ils sont très bien dirigés par Brian Bourque, l'un des meilleurs dans la ligue», mentionne Marc-Étienne Hubert.

Les Trifluviens devront se débrouiller sans les services de Philippe Lefebvre, blessé au dos pour une deuxième fois depuis le début de la campagne. Il a raté un seul match, mais cette nouvelle absence devrait être plus longue.

«Il n'y a pas d'urgence présentement, ce n'est pas comme si nous étions en séries éliminatoires. Il ne sera pas en mesure de jouer en fin de semaine, nous allons laisser le temps au traitement de fonctionner», explique le pilote.

C'est Vincent Marcoux qui devrait profiter de l'absence de Lefebvre. L'attaquant habitué aux troisième et quatrième trio connaît un bon début de campagne. À vrai dire, il ne semble pas avoir dérougi depuis qu'il a inscrit le but en prolongation qui a permis aux Patriotes d'atteindre la demi-finale du Championnat canadien l'an dernier.

Bien sûr, il n'a amassé que deux points en six matchs, mais c'est surtout dans son rôle de petite peste qu'il a su se signaler, envoyant plusieurs adversaires au cachot pendant qu'il rentrait à son banc... en rigolant. «C'est difficile jouer contre lui. Il est très intense, très énergique. C'est lui qui profitera le plus de l'absence de Lefebvre.»

Si Marcoux s'est impliqué physiquement, Tommy Giroux, lui, fait sa marque dans la colonne des buteurs. Il en a sept jusqu'à présent, et pointe au premier rang du circuit ontarien à ce chapitre. «Il y a longtemps qu'il était dans l'attente, parce qu'il était blessé et il n'a pas participé aux séries éliminatoires. Il a vu nos succès et il n'a pas pu y participer. Quand il est arrivé en août, il avait faim. Même dans les pratiques, il est dans le prélart.»

Lors de ce match face aux Warriors, les Patriotes amasseront de l'argent, mais aussi des denrées non périssables pour la famille du joueur des Aigles Javier Herrera, qui tente d'obtenir le statut de réfugié au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer