• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Dominic Therrien toujours prêt à s'impliquer dans le retour des Expos 

Dominic Therrien toujours prêt à s'impliquer dans le retour des Expos

Dominic Therrien... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

Dominic Therrien

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir délaissé le dossier pendant plusieurs mois pour se concentrer sur sa campagne électorale dans la circonscription de Trois-Rivières, Dominic Therrien est toujours intéressé à faire partie du débat visant à encourager le retour des Expos.

«Je vais suivre le dossier avec beaucoup d'intérêt. J'ai rencontré le maire de Montréal Denis Coderre l'an passé et je suis prêt à contribuer encore pour faire avancer certaines choses. Si je reçois un appel, je vais écouter. Chose certaine, le maire Coderre a vraiment bien joué ses cartes. S'entretenir avec le commissaire Rob Manfred à New York, ça constituait déjà une étape importante.»

La valeur des équipes du baseball majeur a monté en flèche depuis cinq ans, comme le confirmait un article du réputé magazine Forbes en juillet dernier. Dans cette optique, difficile de se montrer optimiste alors que le dollar canadien a perdu de la valeur et que même les Rays de Tampa Bay, les enfants pauvres des ligues majeures, valent plus 600 millions $US.

«Ça rend la tâche encore plus complexe», évalue l'avocat, qui en profite pour ramener son projet diffusé dans divers médias en avril 2014. 

Profitant de la fièvre du baseball qui s'était installée au Québec avec la tenue des premiers matchs préparatoires des Blue Jays au Stade olympique, l'ex-espoir des Braves d'Atlanta proposait à l'époque de financer un nouveau stade en modifiant le Programme des immigrants-investisseurs s'adressant aux immigrants fortunés.

En quelques années, Therrien pense qu'il serait possible d'amasser les 500 millions nécessaires en permettant à environ 600 personnes supplémentaires de jouir du programme, dont le coût direct s'établirait à 275 000 $ par personne.

«Mon idée est plus pertinente que jamais. Financer un stade de cette façon, ça ne demande pas d'investissements publics. Dans le contexte actuel, j'ai de la difficulté à croire que les

gouvernements accepteraient de financer de telles infrastructures. Il ne resterait plus qu'aux propriétaires potentiels à compléter le tout en acquérant une équipe par le biais d'un transfert ou d'une expansion.»

Dominic Therrien ne veut toutefois pas gonfler les attentes du public. Ces déclarations, il les fait de manière «non-informée.»

«Je suis plus en mode repos des élections présentement. Pour être bien honnête, j'ignore si le dossier du baseball a progressé. La seule chose dont je suis au courant, c'est que la valeur des équipes ne cesse d'augmenter!»

Les lucratifs contrats de télévision autant à l'échelle régionale que nationale a effectivement lancé le baseball majeur dans une période plus que lucrative. 

Le top-50 des organisations sportives les plus riches de la planète comptent désormais 12 équipes du circuit Manfred. Des équipes à 500 millions $US, ça n'existe plus en 2015.

«Donc la facture augmente. Selon moi, le projet global entourant le retour des Expos se chiffre désormais autour de 1,5 milliard. En sachant cela, je ne vois pas d'autres moyens pour au moins entretenir le rêve de revoir l'équipe à Montréal un jour.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer