Aigles: Kaohi Downing se joint aux Dodgers

Kaohi Downing... (Olivier Croteau)

Agrandir

Kaohi Downing

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le releveur numéro un des Aigles en 2015 ne sera pas de retour dans le giron du club en 2016. En tout cas, pas en début de saison.

Les champions de la Ligue Can-Am ont confirmé lundi que Kaohi Downing poursuivra sa carrière dans l'organisation des Dodgers de Los Angeles, grâce, entre autres, au travail en coulisse d'Éric Gagné.

Dans les jours suivant la conquête des siens, Downing s'est entraîné avec l'ancien gagnant du trophée Cy-Young, à la résidence de ce dernier en Arizona. Il a même réussi à convaincre le directeur du développement des joueurs des Dodgers, Gabe Kapler, de lui présenter une offre!

Devant composer avec une bursite pendant les séries, Downing avait connu des difficultés et ses balles manquaient cruellement de mordant. Il ne ressemblait plus au releveur fiable qui déstabilisait les frappeurs adverses avec des balles de feu à plus de 95 miles à l'heure.

«Il a beaucoup appris aux côtés d'Éric dans les dernières semaines», mentionnait son gérant Pierre-Luc Laforest lundi. Les Dodgers ont déjà offert un contrat à Downing, qui devrait se rapporter à un club de niveau AA.

C'est la troisième fois en autant d'années que les Aigles parviennent à pousser un de leurs protégés dans le baseball affilié, après Cam Kneeland en 2013 (Baltimore) et Nick Sarianides il y a deux ans (Arizona).

«Cette signature donne de l'espoir à beaucoup de joueurs. Ses statistiques en éliminatoires ne disent pas tout sur son potentiel. Il était blessé et a manqué une dizaine de jours d'activités, mais j'ai toujours eu confiance en lui.»

En 30 présences sur le monticule, Downing a cumulé 10 sauvetages en plus d'arracher au passage trois victoires. Sa moyenne de points mérités s'établissait à 3,41 avec 38 retraits sur des prises, et ce en 31 manches et deux tiers.

En plus du départ de Downing, les Aigles ont annoncé lundi avoir sélectionné Tim Boyce au repêchage des Grays de Garden State. Ce dernier a été utilisé comme lanceur de relève pendant 20 matchs l'été dernier.

Un vote de confiance pour Herrera

Par ailleurs, le gérant Laforest a assuré que Javier Herrera demeurerait un joueur des Aigles, bien qu'il acquerra l'an prochain le statut de vétéran, à l'instar de Pedro Lopez, Steve Brown, Matthew Rusch et Luis Munoz. Or, la Ligue Can-Am interdit à ses équipes de compter sur plus de quatre vétérans.

«Il y a de grosses chances que Munoz évolue à Taïwan, donc c'est possible qu'il ne soit pas de retour. Javier a fait une grosse différence dans notre alignement depuis son arrivée. Comme troisième frappeur, on ne peut trouver mieux alors oui, il est ici pour rester», a confirmé Laforest, très touché par l'élan de sympathie manifesté par la population régionale dans le dossier de son joueur vedette du Venezuela.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer