Un mauvais départ coule les Électriks

À leur dernier match de la saison, les... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

À leur dernier match de la saison, les Électriks ont peiné à freiner les Cheminots de Saint-Jérôme, qui se sont imposés 56-24 samedi à Shawinigan.

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La formation de football des Électriks de Shawinigan espérait laisser une bonne impression à son dernier match de la saison, samedi à l'école secondaire des Chutes. Un mauvais départ a rapidement anéanti cet espoir, et ils se sont inclinés 56-24 contre les Cheminots de Saint-Jérôme.

Dès leur première possession du match, les visiteurs ont réussi le majeur. Puis, à leur retour sur le terrain, les Shawiniganais ont échappé le ballon. Quelques secondes plus tard, les Cheminots ajoutaient un autre touché pour prendre l'avance 14-0.

Le marqueur de la rencontre était loin d'en avoir fini. Sur la séquence suivante, le botté de dégagement des Électriks a été partiellement dévié, et a atterri près des lignes de côté, où Gabriel Juteau l'a récupéré pour filer seul vers la zone des buts. Le pointage était alors de 21-0, et après 15 minutes de jeu, le cadran affichait 28-0.

«Tout ce qui ne pouvait pas marcher en première demie n'a pas marché. C'est clair qu'être derrière 28-0 après le premier quart, ce n'était pas dans notre plan de match. Chaque fois que nous avons fait des erreurs de couverture en première demie, les Cheminots en ont profité», a analysé l'entraîneur Guy Bergeron après la défaite.

Les Électriks n'auront été en mesure d'inscrire leurs premiers points qu'en fin de deuxième quart, portant la marque à 42-3. Toutefois, ce placement a semblé donner confiance aux Shawiniganais, qui ont beaucoup mieux fait par la suite.

Soudainement plus calmes, ils ont fait preuve d'une bien meilleure exécution dans leurs jeux pour marquer un premier touché, en plus d'ajouter 19 autres points en deuxième demie. Mais il était déjà beaucoup trop tard pour espérer une remontée.

«On a gagné la deuxième demie. Les gars sont sortis et ont décidé de jouer pour l'honneur. On est bien fier d'eux. Plusieurs s'en seraient foutu. En plus, l'arbitre a voulu nous imposer le cadran en continu, mais nous avons refusé. En deuxième demie, j'ai vu le même groupe que j'avais vu la semaine passée. Mais il nous manquait tellement de joueurs, blessés», a indiqué le chef d'orchestre shawiniganais.

En offensive, le quart Philippe Corbeil s'est bien débrouillé, une fois la tempête passée, en amassant 115 verges par la passe, tout comme Félix Léger avec un touché. C'est toutefois Nicolas Delisle, avec 12 plaqués, dont quatre assistés, et deux sacs qui aura fait le gros du travail. Ces trois joueurs devraient tous être de retour avec les Électriks en 2016, ce qui laisse entrevoir un futur intéressant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer