Les Patriotes à l'arraché

Profitant des nombreux revirements des Stingers, les Patriotes... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Profitant des nombreux revirements des Stingers, les Patriotes ont signé une victoire de 5-4 en deuxième prolongation, mercredi au Colisée.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Patriotes n'auront pas eu besoin d'une, mais bien de deux périodes de prolongation pour venir à bout des Stingers de Concordia, mercredi soir au Colisée. Un gain de 5-4 où les revirements auront finalement eu le meilleur sur les Montréalais.

Dirigés depuis cette saison par Marc-André Élément, les Stingers, qui connaissent un bon début de campagne, ont démontré qu'ils avaient du piquant, talonnant les Patriotes tout au long du match, bien qu'ils n'aient jamais été en mesure de prendre l'avance. De beaux buts, mais aussi deux filets chanceux grâce à des rebonds qui ont joué un tour au gardien Sébastien Auger.

À l'inverse, c'est en désavantage numérique que la troupe de Marc-Étienne Hubert s'est signalée mercredi. Elle a profité de quatre échappées alors qu'elle évoluait à court d'un homme. Tommy Giroux et Vincent Marcoux en ont profité pour battre le gardien Miguel Sullivan, laissé seul, à deux reprises.

C'est finalement Giroux, à trois contre trois en deuxième prolongation, qui a mis fin aux hostilités alors que la période n'était vieille que de 40 secondes. Mathieu Lemay et Guillaume Asselin ont complété le pointage.

«Non, je ne suis pas surpris de l'adversité que nous ont offert les Stingers. C'est une bonne équipe avec beaucoup de profondeur. Ils ont fait beaucoup de changements. C'était notre plus gros défi de notre jeune saison. C'était un bon match... qui donne des cheveux gris aux entraîneurs», a analysé Marc-Étienne Hubert.

Dans le camp opposé, la déception était évidente. Les Stingers, qui venaient de remporter une victoire contre les Lancers de Windsor, classés septièmes au pays, espéraient faire de même face aux Patriotes, cinquièmes au Canada. Au final, les revirements auront eu raison de la ténacité des hommes de Marc-André Élément.

«C'est rare que je dis ça, mais ce soir je pense qu'on l'aurait mérité. C'était un match de revirements, on a fait des erreurs.

On progresse, sauf que nos erreurs nous ont coûté de gros buts. Mais je suis content de l'effort  des joueurs», soulignait l'entraîneur des Stingers.

«Je ne pense pas qu'ils ont mieux joué que nous. Ils ont eu deux buts qui ont fait des bonds bizarres, voire loufoques à la limite. On a dominé pour les chances de marquer, donc je n'ai pas l'impression qu'ils ont été meilleurs que nous», analysait quant à lui Marc-Étienne Hubert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer