Jocelyne Bourassa au Panthéon du sport canadien

Jocelyn Bourassa a été intronisée au Panthéon mercredi,... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Jocelyn Bourassa a été intronisée au Panthéon mercredi, lors d'une cérémonie tenue à Toronto.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le judoka Nicolas Gill et la hockeyeuse Danielle Goyette ont été intronisés au Temple de la renommée du sport canadien, mercredi, de même que la golfeuse Jocelyne Bourassa, dans la catégorie des bâtisseurs.

La skieuse acrobatique et Montréalaise d'adoption Jennifer Heil a aussi fait partie des athlètes honorés à Toronto, tout comme la patineuse de vitesse Susan Auch, le hockeyeur Paul Coffey, le nageur paralympique Michael Edgson, les fondeuses Sharon et Shirley Firth, le joueur de soccer Craig Forrest et la cycliste Lori-Ann Muenzer. La hockeyeuse sur gazon Marina van der Merwe a aussi été intronisée dans la catégorie des bâtisseurs.

Bourassa a été une pionnière en matière de golf féminin dans les années 1960 et 1970, alors que ce sport était dominé par les hommes. Elle a collaboré avec les associations canadiennes de golf et la PGA du Canada pour mettre en place des programmes de développement des jeunes professionnelles du golf.

Native de Shawinigan-Sud, Bourassa est aussi la seule Canadienne à avoir remporté l'Omnium canadien de la LPGA, accomplissant l'exploit en 1973.

Gill a participé à quatre Jeux olympiques consécutifs de 1992 à 2004, remportant la médaille de bronze chez les 86 kg à Barcelone en 1992 et la médaille d'argent chez les 100 kg à Sydney en 2000.

Le Montréalais a aussi récolté l'argent aux Championnats du monde en 1993, ainsi que le bronze en 1995 et en 1999. Gill a également décroché 10 titres nationaux au cours de son illustre carrière.

De son côté, Goyette a passé plus de 15 ans au sein de l'équipe nationale de hockey féminin, remportant l'argent aux Jeux olympiques de Nagano en 1998, puis l'or à Salt Lake City en 2002 et à Turin en 2006.

Originaire de Saint-Nazaire-d'Acton, elle a aidé le Canada à remporter huit titres du Championnat mondial en neuf participations. Lorsque Goyette a disputé sa dernière partie pour le Canada en 2007 à l'âge de 41 ans, elle était l'une des trois joueuses canadiennes à avoir marqué plus de 100 buts en carrière et elle occupait le deuxième au chapitre des points.

Spécialiste des bosses, Heil a rapidement fait sa place sur la scène internationale, gagnant une première étape de la Coupe du monde dès l'âge de 19 ans. Elle a aussi remporté l'épreuve olympique de bosses en 2006 à Turin, avant d'obtenir l'argent en 2010 à Vancouver.

Native de Spruce Grove, en Alberta, mais s'entraînant au Québec, Heil a décroché quatre fois d'affilée le globe de cristal de la Coupe du monde de bosses entre 2004 et 2007.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer