Les Stingers sont en ville

Les Patriotes avaient remporté le dernier match entre... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Patriotes avaient remporté le dernier match entre les deux équipes, le 18 septembre, lors du calendrier préparatoire.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La saison des rivalités est lancée pour les Patriotes, qui accueilleront mercredi soir les Stingers de l'Université Concordia au Colisée de Trois-Rivières. La machine offensive de l'UQTR tentera alors de poursuivre sur sa lancée face à un club qui joue pour ,500 après ses quatre premiers matchs.

Forts de 21 filets en quatre parties, les Trifluviens pointent au deuxième rang du classement national pour les buts marqués. Ils sont particulièrement efficaces en avantage numérique, comme en témoigne leur excellent pourcentage d'efficacité (8 réussites en 21 tentatives pour un taux de réussite de 38,1 %), le meilleur au Canada jusqu'à présent.

«Nous avons un bon noyau et ça nous aide quand on joue avec un homme en plus. On se trouve bien sur la glace, ça facilite les choses», analyse le capitaine Martin Lefebvre, auteur de huit points, ce qui lui confère le deuxième échelon à ce chapitre derrière l'attaquant de Windsor Justice Dundas.

De son propre aveu, le défenseur connaît un de ses meilleurs départs sur le plan offensif depuis le début de sa carrière élite.

«Je suis content! On a travaillé fort cet été et durant le camp d'entraînement. Malgré des débuts légèrement décevants à Toronto, on a su apporter les correctifs face à Lakehead la fin de semaine dernière et ç'a payé. Maintenant, on veut poursuivre sur cette séquence.»

Il s'agira du premier match de milieu de semaine cette année à domicile.

Les joueurs apprécient ces rencontres puisqu'elles mettent souvent aux prises des rivaux de section et que les étudiants de l'UQTR répondent davantage présents. Du moins, c'est la tendance observée dans les dernières années.

«Ça va donner un bon spectacle! Les Stingers représentent une équipe améliorée. Ils ont un nouvel entraîneur et on doit se méfier de certains joueurs, comme Frédéric Roy», prévient Lefebvre, en parlant de son ancien coéquipier chez les Remparts de Québec.

Les Stingers ont vaincu les Rams de Ryerson et les Lancers de Windsor depuis le lancement des hostilités.

Ils ont notamment accordé 17 buts à leurs trois dernières joutes. Ils devront donc se méfier de cette attaque des Patriotes et, surtout, demeurer disciplinés.

Le match débutera à 19 h et une partie des profits sera remise à la Fondation cancer du sein du Québec.

Par ailleurs, l'Association des étudiants en sciences comptables et administratives organisera une fête d'avant-match, dès 17 h à la Chasse-Galerie. Une navette assurera le transport vers le Colisée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer