Des Électriks en santé s'imposent

Philippe Corbeil a cumulé plus de 200 verges... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

Philippe Corbeil a cumulé plus de 200 verges par la passe dans la victoire de 32-24 contre Saint-Hyacinthe.

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pendant toute la saison, les Électriks ont dû négocier avec un manque de profondeur et de nombreuses blessures. Mais dimanche, l'entraîneur-chef Guy Bergeron pouvait enfin miser sur un alignement digne de la ligue collégiale. Ses protégés lui ont d'ailleurs offert un beau cadeau: une première victoire en 2015, acquise au terme d'unmatch au cours duquel les Shawiniganais ont fait preuve de résilience.

«Qu'est-ce qu'on vaut comme équipe?» Il s'agissait de la grande question qui subsistait dans le vestiaire du Collège Shawinigan depuis le début de cette saison difficile. On a eu une partie de la réponse dimanche après-midi, face aux Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Les Électriks ont pris la mesure des locaux par la marque de 32-24. Il s'agissait de leur première victoire depuis septembre 2014. Celle-ci avait également été décrochée contre Saint-Hyacinthe.

Philippe Corbeil et Félix Léger ont été les deux grandes vedettes offensives de la journée. Le premier a cumulé 227 verges par la passe tandis que Léger a conclu la rencontre avec 178 verges de gains et deux touchés. Mais en tout début de partie, rien ne laissait présager un tel résultat.

«Les Lauréats ont inscrit un touché de 83 verges sur le premier jeu. Les célébrations ont été assez intenses de leur côté, ça aurait pu frustrer et décourager nos gars, mais en regardant sur le banc, j'ai compris que personne ne se trouvait en état de panique», soulignait l'entraîneur Bergeron, qui a vu les siens bloquer le converti immédiatement après ce majeur.

«Nos joueurs sont revenus avec la bonne humeur et nous avons commencé à jouer de l'excellent football. Notre séquence initiale en attaque a duré six minutes!»

Les Électriks ont d'ailleurs marqué des points à chacune de leurs trois premières possessions. Si l'équipe a été pénalisée pour75 verges en première mi-temps, elle n'a perdu que 15 verges à ce chapitre dans les 30 dernières minutes.

«Nous sommes très fiers de tout le monde. Gérer le club avec la quasi totalité des ressources, ça change pas mal le plan de match! Des recruteurs ont assisté à la rencontre, plusieurs venaient pour épier les joueurs de Saint-Hyacinthe. Mais après le match, il y a eu de beaux entretiens avec certains de nos gars aussi.»

Ces deux gros points permettent aux Shawiniganais de rejoindre Saint-Jérôme au classement de la division 3. Les Cheminots visiteront les Électriks, samedi après-midi, au Complexe sportif de Shawinigan.

Seules les quatre premières formations de la section sud-ouest prendront part aux séries et le quatrième rang appartient présentement aux Lauréats, qui ont quatre points.

«Ce sera difficile d'entrer en séries, mais avec un autre triomphe, on continuerait à bâtir en vue de la saison prochaine.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer