Premier test concluant pour Rheault

Roxanne Rheault a terminé 5e aux Internationaux Classiques... (Photo: Patinage Canada / Stephan Potopnyk)

Agrandir

Roxanne Rheault a terminé 5e aux Internationaux Classiques d'automne, à Barrie en Ontario.

Photo: Patinage Canada / Stephan Potopnyk

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Sur la plus grande scène de sa jeune carrière, la patineuse Roxanne Rheault a connu une première expérience internationale réconfortante à Barrie, en Ontario, alors qu'elle a bouclé la compétition en cinquième position.

Malgré un programme libre en dents de scie, l'athlète de Sainte-Anne-du-Sault était plutôt ravie de la qualité de sa prestation aux Internationaux Classiques d'Automne. Après le programme court, elle pointait même au quatrième rang du classement, à quelques dixièmes de points seulement du podium.

«Ça s'est très bien passé pour une première fois. Tout était nouveau pour moi. J'ai adoré m'entraîner aux côtés des meilleures de chaque pays et aussi pouvoir regarder la compétition. L'ambiance était incroyable», souligne la patineuse de 20 ans qui savoure une première année au sein de l'équipe nationale senior de Patinage Canada.

Avec une marque de 57,98 après le programme court, la Centricoise a d'ailleurs établi un nouveau standard personnel. «J'ai fait une routine parfaite. C'était un record de pointage», se réjouit la protégée d'Annie Barabé.

Gonflée à bloc par son programme court, Rheault a cependant connu quelques ratés au programme libre, notamment en chutant et en effectuant quelques erreurs de concentration. «J'étais peut-être un plus stressée pour mon solo long. Le début de mon programme ne s'est pas très bien passé. J'ai réussi à bien me reprendre par la suite, mais le mal était fait.»

Au final, Rheault, seule Canadienne parmi les 14 patineuses en lice, a été devancée dans l'ordre par la Kazakh Elizabet Tursynbayeva, la Japonaise Haruka Imai et les Américaines Angela Wang et Tyler Pierce.

Satisfaite de cette première sortie internationale, la patineuse reprendra l'entraînement avec une confiance renouvelée, consciente qu'elle peut s'approcher de l'élite en intégrant de nouveaux éléments à son répertoire. «Les meilleures font les combinaisons triple-triple et c'est très payant. C'est quelque chose que je pratique présentement. J'ai vu que j'avais du potentiel et cette compétition est loin de m'avoir découragée. Au contraire!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer