Les Cataractes l'emportent 5-4 en fusillade

Le joueur des Cataractes Giovanni Fiore a marqué... (PHOTO IMACOM, JULIEN CHAMBERLAND)

Agrandir

Le joueur des Cataractes Giovanni Fiore a marqué deux fois dans cette défaite crève-coeur du Phoenix.

PHOTO IMACOM, JULIEN CHAMBERLAND

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Tout sourit actuellement aux Cataractes! Face à une équipe qui se cherche, ils ont réussi à se relever d'un déficit de deux buts encaissés dans les premiers instants du match, pour finalement sortir de Sherbrooke avec un gain de 5-4 soutiré en fusillade au Phoenix.

Judes Vallée doit bien se demander ce qu'il doit faire pour replacer les siens sur les rails. Le Phoenix avait pris l'avance 4-1, au milieu de la deuxième période, sur un filet inscrit pendant une pénalité majeure à Dennis Yan.

À domicile, voilà une confortable avance, non? Pas pour un club qui navigue sur une mer agitée! Le Phoenix n'avait pas terminé de célébrer son quatrième but que les Cataractes répliquaient... à l'aide d'un tir inoffensif de Nicholas Welsh qui a traversé deux zones entières avant de déjouer Evan Fitzpatrick!

Cette crampe au cerveau du jeune gardien a fait basculer le momentum, en plus d'installer une ambiance glaciale dans le Palais des Sports. Les Cataractes ont bien sûr flairé l'occasion de signer une remontée et ils sont devenus très insistants autour du filet de Fitzpatrick. Ce dernier, qui a fait face à un barrage de 47 tirs, n'a pas été en mesure de protéger l'avance des siens, cédant deux fois en troisième devant Giovanni Fiore.

Puis, en fusillade, Mathieu Olivier a procuré le point boni aux Cataractes, qui empochaient une 11e victoire en 13 sorties depuis le début de la saison.

«C'est toute une remontée qu'on vient de faire!», saluait Bernard, victorieux dans son patelin natal. «Jamais je n'ai senti les joueurs paniquer. Ou abandonner. Les gars voulaient revenir, et ils ont travaillé en conséquence. Ce ne fut pas un match facile à gérer, nous avons perdu des soldats en cours de route. On va chercher plus de 40 lancers à l'extérieur, on en a accordé beaucoup moins. C'est une belle performance sur la route.»

Une victoire qui ne peut faire oublier toutefois que pour une troisième fois en quatre sorties, le gardien désigné par Bernard pour entreprendre le match entre les poteaux n'a pas complété le duel.

Solide en relève à Antoine Samuel vendredi, Frederic Foulem a survécu à peine pendant 20 minutes. «On va prendre le temps de revoir les séquences avant de poser un jugement sur son boulot», racontait Bernard, qui assurait ne pas être inquiet de la situation. «On n'a pas gardé trois gardiens par hasard...»

Le pilote des Cataractes préférait braquer les projecteurs sur Fiore, auteur de 11 lancers dont 10 dangereux! «Je suis content pour lui. Il a connu un très fort match», soulignait Bernard, qui était moins élogieux envers Yan, expulsé pour dardage. «Je n'ai pas aimé le voir poser un tel geste. Je comprends qu'il était marqué de près mais il doit être capable de garder son sang-froid. C'est certain qu'on va lui en parler.»

Fiore, pour sa part, jouait la carte de la modestie. «Il y a des matchs comme ça où la rondelle colle sur toi. Je ne pense pas avoir fait quelque chose de différent. Ce fut une belle victoire d'équipe. Il faut juste apprendre à jouer avec constance pendant 60 minutes.»

Dans l'autre vestiaire, Judes Vallée misait sur le positif généré par ce match qui s'est rendu en fusillade. «Dans les circonstances, c'est un gros point pour nous. On n'a pas le choix, nous sommes au milieu d'une tempête, une vraie, alors il faut bâtir sur tout ce qu'il y a de positif. On a commis quelques erreurs majeures, on a été malchanceux aussi sur certaines séquences, mais on va tout de même chercher un point face à un bon club, très bien dirigé.»

Outre Fiore et Welsh, Yan a aussi marqué en temps réglementaire pour les Shawiniganais. Anthony Beauvillier a pour sa part récolté quatre passes. Avec ce gain, les Cataractes demeurent au deuxième rang du classement général, un point derrière les Huskies de Rouyn-Noranda.

Partager

À lire aussi

  • Défaite du Phoenix en fusillade

    Phoenix

    Défaite du Phoenix en fusillade

    Il était si près d'obtenir une victoire contre les meneurs au classement général, mais le Phoenix de Sherbrooke s'est incliné par la marque de 5 à 4... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer