Huot et le Blizzard se paient le 3L

Jonathan Bellemare (à gauche) et ses coéquipiers du... (Photo: Andréanne Lemire)

Agrandir

Jonathan Bellemare (à gauche) et ses coéquipiers du Blizzard ont réussi une première en fin de semaine, c'est-à-dire remporter leurs deux matchs au programme.

Photo: Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après n'avoir marqué qu'un but à ses cinq premiers matchs de la saison, Marc-André Huot a explosé face au 3L de Rivière-du-Loup, samedi soir au Colisée. Il a marqué les quatre premiers buts des siens dans une victoire de 5-2 du Blizzard.

À ses côtés, Yann Joseph et Thomas Beauregard ont eux aussi eu du plaisir en amassant trois points. Bref, les gros canons de l'équipe ont livré la marchandise.

«Ce n'est pas que Marc-André a mieux joué dans ce match que depuis le début de la campagne. Il ne réussissait pas à profiter de ses chances de marquer. Samedi, tout ce qu'il touchait, ça rentrait», a mentionné le pilote Alain Côté

Ce gain, le deuxième en autant de jours, a permis au Blizzard de souffler après un début de saison difficile. Un premier week-end parfait où l'avantage numérique a peut-être débloqué. Samedi, les Trifluviens ont profité de deux de leurs neuf occasions à plus d'un homme pour battre le gardien Guillaume Decelles. Jusque-là, la troupe d'Alain Côté n'avait converti que deux de ses 37 premières opportunités.

«Quand ça ne va pas bien, il faut arrêter de passer la rondelle dans la boîte défensive mais plutôt la mettre au filet et foncer vers la cage. Le hockey, ce n'est pas compliqué, mais c'est à nous de l'appliquer.»

Le pilote ne cache pas que l'ambiance commençait à être lourde dans le vestiaire avec ce dossier d'une seule victoire et trois défaites avant le week-end.

«On avait besoin de ça, non seulement les joueurs, mais toute l'organisation. C'est mental quand ça ne va pas bien et que tu as de la misère à marquer des buts. Même Thomas Beauregard a compté de gros buts cette fin de semaine. Il se battait avec le disque depuis le début de l'année. Quand tes snipers n'ont pas de confiance pour la mettre dedans, ce n'est pas bon pour les autres.»

Mathieu Guertin a complété le sommaire en milieu de deuxième période pour le Blizzard alors que Francis Trudel et Marc-André Tourigny ont été les marqueurs pour la formation louperivoise.

Marco Cousineau a ajouté la victoire à sa fiche dans cette rencontre disputée dans des conditions difficiles, puisque la surface glacée, utilisée moins d'une heure auparavant par les Patriotes de l'UQTR, était en très mauvais état. Les spectateurs - ils n'étaient que 502 - ont été témoins de plusieurs passes bondissantes qui ont nui au spectacle.

Les Patriotes balayent Lakehead

Après avoir disputé un match des plus serrés vendredi face aux Thunderwolves de l'Université Lakehead, les Patriotes de l'UQTR avaient rendez-vous avec la même équipe, samedi au Colisée. Cette fois, il n'y a pas eu de doute. Les Trifluviens l'ont emporté 6-1.

Six joueurs différents se sont invités à la fête pour la troupe de Marc-Étienne Hubert. Mathieu Lemay, Pierre-Marc Poudrier et Martin Lefebvre ont battu le gardien Devon Green en première période, alors qu'Olivier Caouette, Mikaël Langlois et Guillaume Asselin ont fait de même lors du dernier tiers-temps. L'ancien des Cataractes Caouette a d'ailleurs récolté trois points dans ce match.

Deux gains qui feront du bien après une première fin de semaine couci-couça à Toronto.

«J'étais craintif de ce week-end, a souligné Hubert. On avait un gros défi contre cette équipe robuste. On a bien ouvert à la maison, on peut dire mission accomplie. Nous sommes allés chercher les quatre points et on a amélioré ce qu'on avait à améliorer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer