Un lourd défi pour les Diablos

Jérémie Guilbert... (Photo: Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Jérémie Guilbert

Photo: Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Diablos de Trois-Rivières ne font pas face au précipice, mais le temps commence à presser. Avec deux matchs à faire à la saison, ils devront remporter au moins une victoire afin de participer aux éliminatoires. La tâche sera toutefois coriace, samedi soir, face au Noir et Or de Valleyfield au stade Diablos.

Le Noir et Or impressionne depuis le début de la campagne. Après avoir dominé la division 3 du RSEQ saison après saison, ils ont fait le saut en division 2 en 2015. On aurait pu s'attendre à ce que la formation connaisse des difficultés en grimpant d'un échelon, mais c'est tout le contraire qui s'est déroulé. Valleyfield n'a perdu qu'une rencontre, le tout face à la meilleure équipe du circuit, les Géants de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le pilote des Diablos, Olivier Turcotte-Létourneau, impute ces succès à la qualité des entraîneurs, dont plusieurs sont de ses connaissances.

«Ils sont bien dirigés sur toutes les unités. Ils sont très bien rodés. Ils exécutent bien et ont de bons athlètes en plus d'une défensive très étanche. Ils jouent du bon football.»

La pression devrait donc reposer sur les épaules des Trifluviens pour ce match, ce qui n'est pas de bon augure, puisqu'ils n'ont pas excellé dans cette posture depuis le début du calendrier. Turcotte-Létourneau estime que si son équipe est en mesure de faire tourner le vent à ce chapitre, elle pourra compétitionner.

«Jusqu'à maintenant, on a de la difficulté à gérer la pression. Ça nous met du stress et on fait des erreurs. Comme nous ne sommes pas une équipe de tête, il y a de la pression à chaque partie. On travaille fort depuis plusieurs semaines à ce qu'ils jouent avec confiance même s'il y a de la pression. On veut mettre cette pression sur notre adversaire et les forcer à ce qu'ils nous batte, pas le contraire.»

Guilbert de retour

Les Diablos pourront compter sur leur quart-arrière numéro un Jérémie Guilbert, qui a souffert d'une commotion cérébrale. Celui-ci aime l'ambiance qui régnait dans le vestiaire après la victoire spectaculaire et émotive obtenue la semaine dernière à Victoriaville,

«Il y a de la confiance, surtout avec la fin de match de la semaine passée, et ça donne du jus, note Guilbert. Il a fallu qu'on se rassemble pour aller chercher le match. Il y a toujours eu un bon esprit d'équipe, mais nous venons d'avoir une dose supplémentaire d'émotion.»

Turcotte-Létourneau croit en effet que la dernière victoire, qui a porté la fiche des Trifluviens à 3-4, peut servir d'exemple pour ses troupiers.

«Ç'a mis le feu à la passion et au caractère. Le temps de cette remontée, nous avons vu une équipe qui jouait très bien. Ce sont nos meilleurs moments de la saison. Ç'a nous a fait voir qu'on est bon. On veut régulariser cette intensité, cette hargne.»

Le porteur de ballon Patrice Gemme verra son cas être évalué avant la partie. Nul doute qu'un retour potentiel viendrait ajouter énormément de punch à l'offensive des Rouges.

«(Valleyfield) va vouloir venir ici et montrer leur puissance, dit l'entraîneur. C'est un match qui sera émotif pour nos finissants, qui en seront à leur dernier match à domicile. Si on joue notre meilleur football de la saison, on peut remporter ce match.»

Les Électriks sur la route

En division 3, à la recherche d'une première victoire cette saison, les Électriks de Shawinigan (0-6) se rendront à Saint-Hyacinthe pour affronter les Lauréats (1-5), dimanche à 13 h 30. Plus tôt cette année, ces derniers avaient vaincu la troupe de Guy Bergeron 23-6.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer