Des attentes dégonflées?

Tom Brady et Andrew Luck croiseront le fer... (Photo: AFP)

Agrandir

Tom Brady et Andrew Luck croiseront le fer une cinquième fois, si ce dernier est en santé.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le match spectaculaire tant souhaité n'aura probablement pas lieu, dimanche soir au Lucas Oil Stadium.

À l'aube de la saison 2015, les amateurs anticipaient avec impatience la sixième semaine pour observer un premier choc entre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Colts d'Indianapolis. Les champions en titre d'un côté, de sérieux aspirants au trophée Vince Lombardi de l'autre. Le vétéran auréolé Tom Brady confronté au jeune coq Andrew Luck.

Tout ça avec le scandale des ballons dégonflés des séries précédentes en trame de fond. Tous les ingrédients semblaient réunis pour offrir une soirée de football de haute qualité aux sportifs de salon.

Hélas, le portrait a drôlement évolué depuis le premier botté d'envoi. Considérés quelque peu affaiblis par les départs de joueurs importants pendant l'entre-saison, les Patriots (4-0) ont plutôt multiplié les corrections à leurs rivaux à leurs quatre premiers matchs, se donnant parfois même des airs de l'invincible équipe de 2007 qui avait connu une saison parfaite avant d'échapper le Super Bowl.

Bien alimentés par un Tom Brady admirablement protégé, Rob Gronkowski et Julian Edelman ne veulent rien savoir de se faire plaquer avant d'avoir atteint la zone des buts.

Bénéficiant d'un énorme coup de pouce offensif, la défensive se contente d'en faire juste assez pour gonfler la colonne des victoires.

C'est à l'autre bout du spectre que les Colts (3-2) ne remplissent pas la commande. Pourtant revigorés par les acquisitions du receveur Andre Johnson et du demi offensif Frank Gore, les hommes de Chuck Pagano tardent à enregistrer une performance convaincante.

Vaincus d'entrée de jeu par les Bills de Buffalo et les Jets de New York, les Colts ont eu besoin de tout leur petit change pour renverser à tour de rôle leurs trois faibles rivaux de division, les Titans du Tennessee, les Jaguars de Jacksonville (en prolongation!) et les Texans de Houston.

Deux de ces victoires ont certes été récoltées avec le substitut Matt Hasselbeck au poste de quart, mais n'empêche que plusieurs aspects du jeu suscitent de l'inquiétude. Le front défensif est décimé et en arrache sur une base hebdomadaire contre le jeu aérien. Ça n'augure rien de bon à l'aube d'un duel avec la machine des Patriots.

Quant à l'attaque, Luck affichait des chiffres très décevants avant de rater les deux derniers matchs en raison d'une blessure à l'épaule (cinq passes de touché contre sept interceptions et deux échappés, accompagnés d'un coefficient de 65,1).

À l'entraînement cette semaine, les Colts ont évoqué la possibilité que Luck renoue avec l'action dimanche face aux Patriots. Il s'agirait évidement d'une bien bonne nouvelle pour Chuck Pagano, mais tout porte à croire qu'il faudra beaucoup plus qu'un simple retour au jeu du chouchou d'Indianapolis pour savourer une victoire aux dépens des éternels rivaux de la Nouvelle-Angleterre.

Pour Luck, si son épaule est complètement rétablie, il est venu le temps de vaincre une équipe de tête. En dehors de sa division depuis le début de sa carrière, son dossier est de 20-18 en comparaison à 17-2 face à ses rivaux de la faible division Sud de l'Améri-caine. Contre Tom Brady, il compte quatre échecs en autant de matchs.

Il y a deux mois, ce duel faisait saliver. Aujourd'hui, c'est plutôt une odeur de boucherie qui plane au-dessus du Lucas Oil Stadium. Ce même genre de raclée que les Patriots avaient servi aux Colts en janvier dernier lors du fameux Deflategate.

Sur le grand plateau du football du dimanche soir, les Colts auront l'occasion de passer un message au reste du circuit Goodell. Reste maintenant à savoir quel en sera le contenu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer