Un Gothic qui n'a pas froid aux yeux

Doté d'une vision du jeu au-dessus de la... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

Doté d'une vision du jeu au-dessus de la moyenne, Luc Lukalu amasse les touchés à un rythme spectaculaire depuis le début de la saison pour les Gothics de l'école des Pionniers.

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Huit touchés et plus de 650 verges accumulées, en un match s'il vous plaît! Détrompez-vous, ce ne sont pas les statistiques combinées de tous les joueurs à l'offensive des Gothics de l'école secondaire des Pionniers. À lui seul, le porteur de ballon Luc Lukalu a terminé la rencontre avec ces chiffres ahurissants, la semaine dernière, dans une éclatante victoire de l'équipe cadette par la marque de 71-53 face au Collège Saint-Bernard.

Lukalu, 14 ans, défend les couleurs des Gothics depuis quelques années déjà. Plus rapide que la moyenne, doté d'un vision du jeu digne des bons joueurs du calibre juvénile, l'adolescent a commencé son cheminement dans le football au secondaire une année avant tout le monde. Écolier à Cardinal-Roy, il a pu, en sixième année, joindre les rangs des Gothics. Il était trop fort pour le football primaire.

«Il a déjà récolté plus de 20 touchés en cinq matchs», souligne avec ébahissement son entraîneur Carol Alarie.

«Je n'ai jamais vu ça en 26 ans de coaching. Luc, c'est toute une machine! En plus, il garde toujours la même intensité et on l'utilise parfois en défensive. Selon moi, il serait encore meilleur sur cette unité!»

Originaire de l'Afrique du Sud, Lukalu a eu la piqûre pour le football, à l'instar de ses frères, qui connaissent également leur part de succès à d'autres échelons. Arrivé au Québec à huit ans, il a été en mesure de bien s'intégrer, notamment grâce aux sports. Maintenant, il vise les plus hauts sommets.

«Je suis encore jeune, mais j'aimerais un jour jouer dans la NCAA aux États-Unis», confie le principal intéressé, qui arbore le numéro 24. «Je n'exclue pas les Diablos, mais ce serait un rêve d'aller en NCAA. Je suis capable de bien détecter les formations adverses, je pense que ça me donne un avantage. En tout cas, j'ai trouvé mon sport préféré!»

Luc Lukalu et ses coéquipiers des Gothics visiteront samedi leurs voisins et rivaux de Trois-Rivières, le Vert et Or du SéminaireSaint-Joseph. Le choc mettra aux prises les deux meilleures équipes du circuit cadet des Cantons-de-l'Est.

Au football benjamin, un dernier match est à l'horaire entre les Estacades et les Gothics samedi, tandis qu'au football juvénile, encore dans la ligue mauricienne, le Séminaire Sainte-Marie voyagera à Champagnat vendredi et les Lions de Chavigny en découdront avec la Riveraine, samedi après-midi.

Dans les calibres supérieurs, les Gothics juvéniles accueilleront vendredi soir le Séminaire de Sherbrooke. En division 1, les Estacades auront un gros défi à relever, c'est-à-dire mettre en échec le Séminaire Saint-François (7-0) pour la première fois de la saison, samedi à Québec. En division 1-b, le Vert et Or se rendra pour sa part à Terrebonne, vendredi, pour un match contre Armand-Corbeil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer