La volonté inébranlable de Gabriel

Gabriel Chaussé a parcouru quatre kilomètres sous les... (Photo: Vincent Gauthier)

Agrandir

Gabriel Chaussé a parcouru quatre kilomètres sous les encouragements de Julien Gingras, enseignant à l'école La Découverte.

Photo: Vincent Gauthier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Léonard-d'Aston) Gabriel est loin d'être comme les autres. Au premier coup d'oeil, on remarque les béquilles et la prothèse qui lui sert de jambe droite. Mais au-delà de tout ça, c'est une détermination à toute épreuve qui le distingue du lot.

Rosie Hamel a participé au Polycourons en hommage... (Photo: Vincent Gauthier) - image 1.0

Agrandir

Rosie Hamel a participé au Polycourons en hommage à son père décédé en mars dernier.

Photo: Vincent Gauthier

Né sans fémur, il a rapidement appris à se débrouiller sans l'usage de sa jambe. Dès l'âge de trois ans, il réussissait à marcher, aidé d'une prothèse. De fil en aiguille, il a fait fi des obstacles pour réussir ses ambitieux défis. Après avoir participé avec succès au Polycourons de l'école secondaire La Découverte au cours des trois dernières années - 1 km en 2012 et 2013 ainsi que 2 km en 2014 - l'adolescent de 16 ans a bouclé l'épreuve du 4 km en 31 minutes et 20 secondes, jeudi après-midi dans les rues de Saint-Léonard-d'Aston.

Nerveux avant la course, c'est avec un large sourire de satisfaction qu'il se baladait après avoir rallié l'arrivée de cet événement associé à la Fondation Terry-Fox. «C'est mon désir de me dépasser qui m'a amené à courir. Je suis un sportif dans l'âme, mais je suis aussi limité dans ce que je peux faire. Quand je suis arrivé à l'école et que j'ai entendu parler du Polycourons, j'ai tout de suite voulu y participer», a souligné l'étudiant de quatrième secondaire qui rêve de devenir dentiste. «Aujourd'hui, c'était le fun d'entendre les encouragements des gens le long du parcours. Mais quatre kilomètres, c'était assez! J'étais épuisé après la course, mais je suis fier de ne jamais avoir pris de pause pendant la course.»

Rosie court pour son père

Non loin de Gabriel sur la ligne de départ, une adolescente de 16 ans avait le coeur gros avant d'entreprendre son parcours de quatre kilomètres. Rosie Hamel dédiait cette course à son père Christian, décédé à l'aube de ses 50 ans d'un cancer de l'estomac en mars dernier, à peine trois mois après avoir appris le terrible diagnostic.

Quelques secondes avant de s'élancer sur le tracé, Rosie se laissait bercer par la pièce Sky Full of Stars de Coldplay, la même qui résonnait aux funérailles de son père.

C'est d'ailleurs ce triste coup du destin qui a poussé la jeune étudiante de Saint-Sylvère à participer au Polycourons pour une première fois, jeudi. «Les émotions étaient fortes au début de la course. Je me suis dit que j'étais bien capable de faire quatre kilomètres pour lui», a mentionné l'étudiante originaire deSaint-Sylvère, qui a par ailleurs enregistré une nouvelle marque individuelle pour le Polycourons avec une récolte de 210 $ qui serviront à la recherche sur le cancer. «C'était une belle motivation supplémentaire. La générosité des gens de mon petit village m'a beaucoup touchée.»

Encore une fois cette année, le tour d'honneur a permis de faire vivre de belles émotions aux participants. Cette portion de l'activité était consacrée aux gens ayant combattu le cancer, dont le jeune étudiant de 13 ans, William Bellerose, de Nicolet. Il a vaincu un cancer du cervelet pour lequel il avait été diagnostiqué à l'âge de 9 ans. Pendant une marche protocolaire de quelques centaines de mètres, les participants ont été chaudement applaudis par les centaines de personnes présentes à l'école La Découverte.

1100 coureurs

Au total, ce sont 1100 coureurs - en provenance de six écoles secondaires et neuf écoles primaires - qui ont pris le départ des quatre épreuves au programme de la 33e édition du Polycourons. Zack Brière et Laurianne Arsereault (1 km), Frédéric Panneton et Louann Laquerre (2 km), William Grenier et Laurie Savard (4 km) ainsi que Robin Richard-Campeau et Marie-Ève Laplante (8 km) ont été couronnés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer