Un boxeur moins coriace attend Zewski

Mikaël Zewski... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste)

Agrandir

Mikaël Zewski

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Mikaël Zewski ne voulait rien savoir d'un combat facile pour son retour. Le clan du pugiliste avait exaucé son souhait en dénichant Raymond Serrano (21-2), mais ce dernier a décidé, il y a quelques semaines, de lui tourner le dos pour viser un autre client.

Au terme de courtes négociations, c'est finalement Ayi Bruce qui se dressera devant Zewski, le 24 octobre à Omaha au Nevada. Depuis le début de sa carrière professionnelle en 2006, le Ghanéen de 29 ans a remporté 23 combats sur 34, dont 15 par K.-O. Visiblement sur la pente descendante, il a néanmoins perdu à sept de ses dix dernières sorties dans le ring. Par quatre fois, son adversaire a été en mesure d'arrêter le combat avant la limite.

«Il a affronté plusieurs bons espoirs au cours des derniers mois, relativise Zewski. C'est un gars expérimenté doté d'une certaine puissance. Non, il n'est pas le plus talentueux, mais avec 15 K.-O. à sa fiche, je devrai me méfier.»

De toute façon, le boxeur de Trois-Rivières n'a pas le droit à l'erreur. Contre Bruce, Zewski tentera de retrouver ses repères, près de six mois après sa première défaite en carrière face au Russe Konstantin Ponomarev. Cette soirée-là, l'athlète de 26 ans a perdu sa ceinture de champion NABF des mi-moyens. Un titre qu'il avait gagné en juin 2014 à Omaha... et contre un autre Ghanéen, Prince Doku Jr celui-là.

«Il y a quelques ressemblances avec ce fameux combat, concède Zewski. Je retourne à Omaha et j'espère que la ville sera encore bonne pour moi! Je vois ça comme un nouveau départ. J'ai hâte!»

Qui dit nouveau départ dit changements dans la préparation. Le protégé de l'écurie Top Rank a notamment eu la chance de mettre les gants à l'entraînement avec Dierry Jean. Ce dernier se retrouvera au sein du combat principal le 24 octobre. Il se mesurera à l'Américain Terence Crawford, actuel détenteur de la ceinture des super légers de la World Boxing Organization (WBO).

«De m'entraîner avec un gars de calibre mondial, c'est un gros plus.»

Son préparateur physique Victor Conte a aussi amené sa touche personnelle à la préparation du Trifluvien. «J'avais une excellente équipe à ce niveau avant, mais Victor travaille avec des boxeurs de calibre international à tous les jours.»

Et ça paraît. «Je sens mon système mieux balancé. J'ai plus d'énergie en gymnase et je garde mon intensité plus longtemps. Victor me conseille pour que je m'hydrate davantage. Il me donne aussi certains avis sur la prise de certains suppléments.»

Il n'a toutefois pas voyagé jusqu'en Californie pour aller à sa rencontre. Pour l'instant, les plans se font par téléphone. Zewski prendra l'avion mercredi prochain pour le combat qui sera présenté le samedi suivant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer