Championnat du monde de Ironman d'Hawaï

Les dieux de l'île ont été impitoyables

Les Shawiniganais Sarah Casaubon et Steeve Carpentier....

Agrandir

Les Shawiniganais Sarah Casaubon et Steeve Carpentier.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) C'est dans des conditions climatiques extrêmes que s'est déroulé, samedi, le Championnat du monde de Ironman d'Hawaï.

Malgré la chaleur suffocante, Steeve Carpentier et Sarah Casaubon ont tout de même été en mesure de compléter la mythique épreuve.

Le vétéran Carpentier a parcouru les 3,8 km de nage, 180 km de vélo et 42,2 km de natation en 10 heures, 18 minutes et 35 secondes (1:08:46 pour la nage, 5:00:44 pour le vélo et 4:01:58 pour la course à pied) tandis que sa protégée du projet Devenir Ironman a franchi le fil d'arrivée après 11 heures, 5 minutes et 59 secondes (1:16:27 pour la nage, 5:52:28 pour le vélo et 3:50:05) de dur labeur.

Selon Carpentier, il faisait plus chaud samedi que lors de ses deux précédentes participations à la grande messe du triathlon longue distance.

Rappelons que ce dernier s'était également qualifié pour le prestigieux événement en 2012 et 2013.

«D'habitude, ça se couvre un peu pendant la course à pied, mais pas cette année. C'est certain que le marathon a été ordinaire, mais au gabarit que j'ai, ce n'est pas facile de courir dans ces conditions. J'ai croisé le champion Jan Frodeno sur la course à pied et je me suis demandé comment les professionnels faisaient pour courir aussi vite!», a raconté le triathlète quelques heures après la course.

Même s'il n'a pas réussi à briser la barre des 9 heures et 45 minutes comme il le souhaitait, Carpentier s'est dit très heureux de sa performance. L'idée d'abandonner ne lui a d'ailleurs jamais traversé l'esprit.

L'instigateur du projet Devenir Ironman a également eu de très bons mots pour la recrue Casaubon. À sa première présence sur l'île de Kona, la jeune femme de 28 ans a très bien géré sa course selon lui.

De son côté, le Trifluvien d'adoption Pierre-Marc Doyon a abandonné après avoir fait trois crevaisons pendant la portion de vélo.

Et comme si ce n'était pas assez, le camion dans lequel prenait place le champion de l'an dernier chez les 18 à 24 ans après son abandon a également fait une crevaison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer