Les Blue Jays en eaux troubles

Les mines étaient basses chez les Blue Jays... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Les mines étaient basses chez les Blue Jays à la suite d'une défaite crève-coeur en 14 manches aux dépens des Rangers du Texas qui auront l'occasion de remporter la série dès dimanche.

Photo: La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Hanser Alberto a produit le point gagnant à l'aide d'un simple en début de 14e manche et les Rangers du Texas ont défait les Blue Jays de Toronto 6-4, vendredi, pour prendre le contrôle de leur série de division 2-0.

Alberto a cogné le troisième de trois simples consécutifs accordés par le releveur des Jays LaTroy Hawkins, ce qui a permis à Rougned Odor de filer jusqu'au marbre à partir du deuxième coussin. Delino DeShields a enchaîné avec un simple à l'avant-champ d'un point contre Liam Hendricks.

Odor a marqué le point gagnant après qu'une vérification vidéo eut confirmé qu'il était sauf au deuxième but. Les Blue Jays avaient contesté la décision initiale de l'arbitre, croyant que le pied d'Odor avait quitté le coussin alors que l'arrêt-court Troy Tulowitzki le touchait avec son gant.

Russ Ohlendorf a muselé les Jays en fin de 14e manche, retirant Kevin Pillar sur des prises pour mettre fin à la rencontre après avoir atteint Russell Martin avec deux retraits.

Les Rangers tenteront de compléter le balayage de la série au meilleur de cinq matchs dès dimanche, à Arlington. Martin Perez sera le partant des Rangers, contre Marco Estrada pour les Blue Jays.

«Ce ne sera pas facile, a dit le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Ils ont une excellente équipe et ils ont mieux joué que nous lors des deux matchs. Aujourd'hui, on a eu droit à un bon match de balle et ils ont eu le meilleur.»

Le troisième-but des Blue Jays Josh Donaldson a déclaré que la tâche était maintenant «plutôt simple».«Nous devons gagner ou c'est fini, a-t-il dit. Mais j'aime encore nos chances parce que j'ai confiance en notre équipe. Nous allons retourner sur le terrain dans quelques jours et travailler encore plus fort pour gagner.»

Un marathon

Le match de vendredi a été le plus long de l'histoire des Blue Jays en séries éliminatoires en termes de manches jouées. Ils avaient précédemment atteint la 11e manche à trois occasions.

Il y en a eu pour tous les goûts, alors que les abris se sont même vidés en 13e manche après que Donaldson eut tout juste raté un circuit gagnant quand la balle est passée du mauvais côté du poteau de démarcation au champ gauche. Le lanceur des Rangers Keone Kela n'a pas apprécié les commentaires de Donaldson après le tir et il a dû être retenu par ses coéquipiers. Il n'y a toutefois pas eu d'autres débordements.

Ben Revere avait placé les Blue Jays en avant pour une première fois dans la série avec un simple d'un point en fin de cinquième manche, mais Mike Napoli a forcé la présentation d'une prolongation en créant l'égalité 4-4 à l'aide d'un simple productif contre Brett Cecil en début de huitième.

Donaldon, qui avait quitté prématurément le premier match, jeudi, après un contact à la tête, était à son poste après avoir obtenu le feu vert des médecins. Il a cogné un circuit en solo en fin de deuxième manche.

Le partant des Blue Jays Marcus Stroman a connu des ennuis lors des deux premières manches avant de trouver son rythme de croisière. Il a finalement concédé trois points mérités et cinq coups sûrs en sept manches à son premier départ en carrière en séries éliminatoires.

Par ailleurs, la saison du releveur Brett Cecil pourrait être terminée. Il s'est déchiré le mollet gauche en retirant Mike Napoli, coincé en souricière, en huitième manche. Il a eu besoin d'aide pour quitter le terrain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer