Favoris, les Blue Jays

Jose Bautista et Josh Donaldson, deux des redoutables... (Photo Gary A. Vasquez, archives USA Today)

Agrandir

Jose Bautista et Josh Donaldson, deux des redoutables frappeurs des Blue Jays de Toronto.

Photo Gary A. Vasquez, archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Les Rangers du Texas sont arrivés à Toronto en tant que négligés.

Sous-estimés par les parieurs et les autres observateurs, les champions de l'Ouest de l'Américaine sont motivés à l'idée d'affronter les Blue Jays lors de la série de section de la Ligue américaine.

Le gérant des Rangers Jeff Bannister affirme qu'il y a beaucoup d'émotions dans le vestiaire des siens. «Je crois que c'est plein d'énergie, de foi et de confiance, a-t-il dit hier. Mais jusqu'ici, ils sont ceux à qui on ne donne aucune chance. Je pense aussi qu'il y a un peu de frustration et je vous remercie tous.»

Les Rangers ont déjà réalisé un miracle sous les ordres du gérant recrue, grimpant de la dernière place dans l'Américaine (67-95) en 2014 à une place en séries. Seulement quatre autres équipes des majeures ont réussi l'exploit auparavant.

Le gérant des Blue Jays, John Gibbons, voit l'affrontement comme étant «serré». «Nos équipes sont très similaires, a-t-il analysé. De bonnes défensives balancées. Ils ont aussi beaucoup de vitesse dans la formation.»

Les deux équipes ont aussi effectué d'importantes acquisitions au monticule alors que les Jays ont acquis David Price et les Rangers, Cole Hamels. Elles ont aussi d'excellents releveurs.

«Les deux directeurs généraux ont attaqué le marché de la même manière, a dit Gibbons. Ils ont vu ce dont ils avaient besoin et ont fait les transactions qui s'imposaient.»

Les Jays feront confiance à Price contre le droitier Yovani Gallardo alors que les éliminatoires seront de retour au Rogers Centre pour la première fois depuis que Joe Carter a claqué un circuit contre Mitch Williams, des Phillies de Philadelphie, lors du sixième match de la Série mondiale en 1993.

Le circuit qui a procuré la victoire aux Jays fait partie des annales du sport canadien.

Une nouvelle bande de puissants Blue Jays espèrent ajouter à cet héritage, soutenus par la fièvre qui a gagné tout le Canada. Les Canadiens ont célébré la montée des Blue Jays au classement, mais derrière, les Rangers faisaient aussi du bruit.

Les deux équipes sont dangereuses au bâton avec plus de 400 longues balles au total, et ont dominé au cours de la deuxième moitié de saison alors qu'ils ont terminé aux deux premiers rangs au chapitre des points marqués (405 pour les Blue Jays et 381 pour les Rangers).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer