Les Cardinals en séries, comme toujours

Victime d'une rupture du tendon d'Achille en début... (Photo: Archives, La Presse)

Agrandir

Victime d'une rupture du tendon d'Achille en début de saison, le lanceur étoile Adam Wainwright a déjoué tous les pronostics en effectuant un retour au jeu la semaine dernière. Les Cardinals devraient l'utiliser en relève durant la première ronde des séries de divisions.

Photo: Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Depuis 2011, la facture pour le nettoyage ou le remplacement du tapis dans le vestiaire des Cardinals de St. Louis est très salée. C'est un bien petit prix à payer pour toutes ces fêtes arrosées au champagne, à chaque étape déterminante d'une saison.

Outre les taxes et la mort, l'autre grande certitude de la vie est la présence des Cardinals en séries éliminatoires. Au cours des quatre dernières années, ils ont atteint la série de championnat de la Ligue nationale. Ils ont même gagné la Série mondiale en 2011.

Le scénario change d'une année à l'autre, tout comme les acteurs de soutien. Mais une chose revient inévitablement: leur constance exemplaire.

En dépit d'une kyrielle de blessures et l'absence d'un candidat pour le titre de joueur par excellence ou le trophée Cy Young parmi eux, les Cardinals ont mené les Ligues majeures avec 100 victoires.

Plus personne ignore ce dont ils sont capables à ce temps-ci de l'année.

«C'est une saison unique, particulièrement lorsqu'on songe à la façon dont ces blessures se sont produites, a confié le directeur général John Mozeliak. Ça démontre la ténacité de notre équipe.»

Chaque année, c'est le même refrain.

L'an dernier, 10 recrues avaient décroché un poste dans l'équipe qui avait pris le contrôle de sa section dès le mois d'août. 

L'arrivée de John Lackey à la date limite des transactions avait propulsé l'équipe dans la dernière ligne droite, puis les Cards avaient battu l'as des Dodgers de Los Angeles Clayton Kershaw à deux reprises en séries de divisions dans la Nationale.

Michael Wacha a entamé sa carrière dans les Ligues majeures en 2013, moins d'un an après avoir été repêché en première ronde. Il est ensuite devenu la carte cachée dans le jeu des Cards, qui ont pris la mesure des Pirates de Pittsburgh avant de sévir de nouveau contre Kershaw et les Dodgers.

En 2011, les Cardinals avaient effacé un déficit de 10 matchs et demi à la fin du mois d'août pour obtenir le titre de meilleurs deuxièmes de la Ligue nationale. Ils avaient ensuite successivement éliminé sur leur terrain les Braves d'Atlanta, les Phillies de Philadelphie et les Brewers de Milwaukee, à l'occasion de la dernière saison

de Tony La Russa à la barre de l'équipe.

«Je crois que tout le monde a tenté de reproduire leur recette, et il faut de toute évidence prendre des notes quant à la façon dont ils sont parvenus à obtenir du succès, a admis le gérant des Pirates Clint Hurdle. Ils jouent avec intensité, pragmatisme et misent sur le développement des joueurs à l'interne.»

L'équipe est bâtie avec des joueurs qui ont grandi au sein de l'organisation et est complétée par des acquisitions stratégiques. Ç'a notamment été le cas de Jason Heyward, qui a été acquis des Braves l'automne dernier à la suite du décès tragique de l'étoile montante, l'ancien Montréalais Oscar Taveras.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer