Bernie Ecclestone pourrait vendre la Formule 1

Bernie Ecclestone, en discussion avec les pilotes Sebastian... (PHOTO KAMRAN JEBREILI, AP)

Agrandir

Bernie Ecclestone, en discussion avec les pilotes Sebastian Vettel et Lewis Hamilton.

PHOTO KAMRAN JEBREILI, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Le directeur commercial de la Formule 1, Bernie Ecclestone, a déclaré mardi que la série reine du sport automobile pourrait être vendue cette année, et a précisé qu'il avait trois acheteurs potentiels.

En entrevue avec l'Associated Press, le milliardaire de 84 ans a refusé d'identifier les nouveaux acheteurs potentiels. Il a toutefois précisé qu'il souhaitait conserver ses fonctions actuelles, c'est-à-dire de superviser les activités de la F1 sur une base quotidienne.

L'actionnaire majoritaire et de contrôle de la F1 est le fonds d'investissement CVC Capital Partners, dont le co-président est Donald Mackenzie.

Lorsqu'on lui a demandé quelles étaient les probabilités pour que la F1 soit vendue cette année, Ecclestone a déclaré à l'AP par téléphone: «Je crois que ce sera le cas, peut-être cette année. Trois personnes sont intéressées à l'acheter. Il s'agit maintenant de savoir si CVC ou M. Mackenzie est prêt à vendre.»

Ecclestone avait soulevé plus tôt cette année la possibilité qu'il achète la F1, lui-même.

«Nous verrons», s'est limité à dire Ecclestone lorsqu'on lui a demandé s'il était un des trois acheteurs potentiels.

L'AP a rapporté en juin que la F1 est convoitée par le groupe Qatar Sports Investments, qui possède déjà dans son portfolio d'investissement le club de soccer français Paris-Saint-Germain et qui pourrait s'unir à la firme propriétaire des Dolphins de Miami, RSE Ventures, pour présenter une offre.

«Il y a beaucoup d'intérêt, a déclaré Ecclestone plus tôt hier lors d'une conférence sportive tenue au Camp Beckenbauer de Kitzbühel, en Autriche. Je serais surpris qu'aucun d'entre eux ne se porte acquéreur très bientôt.»

Ecclestone a souligné qu'il est «très heureux en ce moment avec les actionnaires» et qu'il ne prévoit pas annoncer sa retraite.

«Les gens avec lesquels j'ai discuté, les gens qui sont intéressés à acheter des parts, m'ont demandé si je souhaitais rester», a-t-il commenté, ajoutant que sa réponse était ''oui''.

Ecclestone possède 5,3 % des parts de la F1, tandis que CVC dispose de 35,5 % après avoir pris le contrôle de la série pour 2 milliards $US en 2006.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer