Le Blizzard prêt à souffler

Le Blizzard misera sur quelques nouveaux visages pour... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Blizzard misera sur quelques nouveaux visages pour appuyer le gardien Marco Cousineau, dont le défenseur François Godin (65).

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le Blizzard de Trois-Rivières amorcera ce soir sa saison à domicile, après un passage à Saint-Georges-de-Beauce hier. (Voir autre texte) La direction se montre très confiante en ce début de campagne, estimant qu'elle profitera de l'équipe avec le plus de profondeur des dernières années dans la cité de Laviolette.

Cette saison, les gros canons offensifs de l'équipe seront tous de retour en Jonathan Bellemare, Yann Joseph, Marc-André Huot et Stéphane Boileau. C'est toutefois le retour de Thomas Beauregard qui risque de faire le plus de flammèches. Après avoir brûlé la Ligue nord-américaine en 2013-2014 avec une récolte de 53 points en 26 matchs, Beauregard s'est exilé en Suisse afin de poursuivre sa carrière en deuxième division. Ce passage n'aura duré qu'un an. Jumelé avec Jonathan Bellemare, il pourrait s'agir d'un des duos les plus talentueux de tout le circuit.

Pourtant, c'est sa troisième unité d'attaque qui fait le plus saliver Alain Côté. Le Trifluvien Antoine Houde-Caron, deuxième choix de l'équipe au dernier repêchage, pilotera ce trio en compagnie de Mathieu Guertin et Patrick Lapostolle, acquis des 3L de Rivière-du-Loup.

«Il n'y a pas une équipe qui voudra envoyer son premier trio contre mon troisième, parce qu'il y a beaucoup de coups d'épaule qui vont se donner, souligne Côté. Ce sera important sur la route et ça enlèvera de la pression sur notre première ligne et je ne serai pas gêné de les embarquer.»

Le directeur général Sylvain Robert s'était d'ailleurs fixé cet objectif pour l'entre-saison.

«Nous allons être bien proportionnés sur nos trois trios avec plus de punch à l'attaque. L'an dernier, nous étions insatisfaits du jeu de certains joueurs, mais nous ne pouvions les remplacer. Ce ne sera pas le cas cette année.»

Devant le filet, l'organisation n'aura plus à craindre les tempêtes de neige puisque Marco Cousineau a promis qu'il serait disponible pour tous les matchs de la saison, après en avoir raté quelques-uns en 2014 puisqu'il avait une entreprise de déneigement. À la lumière de sa performance de mercredi face aux Patriotes de l'UQTR, le portier est en grande forme.

Acquis des Prédateurs de Laval, Jean-François Laplante ne sera pas avec l'organisation en début de campagne, mais Robert n'a pas lancé la serviette dans son cas et espère l'attirer dans le vestiaire trifluvien en milieu de calendrier.

Une autre absence de marque, au point de vue robustesse, sera celle de Thomas Bellemare, dont la carrière est peut-être terminée, blessé au dos. Un retour sera une belle surprise dans son cas. Gabriel Boutin-Gagnon, Boby Fugère et Hubert Poulin jetteront les gants. Ce dernier, par son humeur changeante, a mis le Blizzard dans le pétrin en séries l'an dernier et Côté en a discuté avec son dur à cuire durant la saison morte.

«Oui, il nous a coûté cher l'an passé, mais il n'a pas été le seul. Ce qui nous a coûté le plus cher, c'est l'indiscipline des gars d'expérience. J'ai eu une bonne discussion avec Hubert, et il veut gagner cette année. Pour faire partie de l'organisation, il y a un prix à payer et c'est plus de discipline.»

Équipe recherche quart-arrière

C'est en défensive que la donne sera bien différente. Le général de l'équipe, Tommy Lafontaine, a pris sa retraite, tout comme Jean-François David. Quant à Pierre-Olivier Beaulieu, il ratera au moins 10 rencontres cette saison. Pour les remplacer, Robert a mis la main sur une panoplie de joueurs dont François Godin, son premier choix au dernier encan, Olivier Hotte, Vincent Richer, en plus du retour de Sébastien Payette. De bons arrières, mais aucun capable de jouer le rôle de quart-arrière en avantage numérique.

«Ce n'est pas dit que nous n'allons pas tenter d'aller nous en chercher un», mentionne Côté, qui devrait utiliser Thomas Beauregard à la pointe en avantage numérique.

À vrai dire, ce poste n'a pas été comblé depuis la transaction qui a envoyé Nicolas Dumoulin à Rivière-du-Loup. À un point tel que le directeur général a tenté de se réapproprier les services du défenseur cet été, pour finalement se faire damer le pion par l'Assurancia de Thetford Mines, qui a envoyé Maxime Villemaire et Marc-Antoine Desnoyers aux 3L, un retour bien plus intéressant que ce qu'avait obtenu le Blizzard l'hiver dernier. Le club trifluvien avait reçu Maxime Tanguay, parti à la retraite, Maxime Boisclair, incapable de se dénicher un poste dans le top-11 cette saison, Jean-Philippe Paquet et un premier choix, devenu François Godin.

«Avec notre profondeur, nous sommes bien placés pour échanger deux ou trois joueurs pour un. C'est sûr que si nous ajoutons un défenseur de cette trempe, on ferme les livres et on peut aller jusqu'au bout», ajoute Robert.

Ce sont d'ailleurs les champions en titre de la LNAH, l'Assurancia de Thetford Mines (anciennement l'Isothermic), qui seront en ville ce soir pour se mesurer au Blizzard. D'ailleurs, la formation trifluvienne disputera huit de ses vingt matchs à domicile le samedi. L'équipe aura donc un nouvel adversaire lors de ces soirées: le Canadien de Montréal.

Les changements chez le Blizzard

Ils sont arrivésIls sont partis
Thomas BeauregardJean-François David
Sébastien PayetteTommy Lafontaine
Antoine Houde-CaronMaxime Tanguay
Olivier HotteOlivier Dallaire
Vincent RicherAlexandre Leclerc-Bouchard
Patrick Lapostolle
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer