Nicholas Berrouard: le Roi du marathon de Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Braquons les projecteurs sur Nicholas Berrouard, un athlète d'exception qui a été sacré champion du marathon international de Montréal 2015 en parcourant les 42,195 km de l'épreuve en 2:46:43. Le triomphe du «petit gars de Shawinigan» lui a valu les manchettes des médias jusqu'à l'échelle nationale. Barrage de questions avec l'athlète de l'heure en Mauricie, toutes disciplines confondues, qui mériterait d'emblée le plus gros trophée individuel sur la planète sportive régionale en 2015. C'est énorme! C'est sa Coupe Stanley! Et ses propos; c'est de la douce musique aux oreilles!

Qu'est-ce qui t'a permis d'accéder à la plus haute marche du marathon de Montréal?

«Le fait de respecter mon programme d'entraînement à la lettre. Je me suis entraîné 7 jours sur 7 et je n'ai raté que deux jours d'entraînement en trois mois et demi de préparation. Aussi, le fait de s'entraîner malgré la fatigue et les petites blessures apporte une force mentale qui peut faire la différence lors des courses de longue distance.»

Quel nombre d'heures et de kilomètres consacres-tu par semaine à l'entraînement?

«De façon progressive, je commence aux alentours de 100 km/semaine pour atteindre 200 km/semaine au plus fort de l'entraînement. Lors des deux dernières semaines, je peux courir environ 100 km et 40 km respectivement pour être au maximum de ma forme au jour de l'événement. Au total, pour ma préparation au marathon de Montréal, j'ai parcouru environ 2000 km en trois mois et demi et environ 4000 km tout au long de 2015.»

Ta recette à succès?

«Les kilomètres à l'entraînement. Commencer la préparation avec beaucoup de volume à basse intensité (ça peut aller jusqu'à 200 km/semaine) et, par la suite, réduire le volume pour intégrer de l'intensité. Diminuer le volume et l'intensité deux semaines avant l'objectif de façon à être en pleine énergie lors de l'événement. Il faut aussi être discipliné au niveau de l'alimentation et du sommeil, surtout à l'approche de la course.»

Ton inspiration? Ton modèle?

«Au niveau international, l'Éthiopien Haile Gebreselassie qui, à mon avis, est le meilleur coureur de sa génération et peut-être de tous les temps. Au niveau national, difficile de passer à côté du record de Jerome Drayton (2h10m09s), qui tient depuis 40 ans et au niveau provincial, Alain Bordeleau, avec un temps de 2h14m19s, qui détient le record depuis 1984.»

Y a-t-il des modèles à suivre dans la région?

«Il y en a plusieurs, notamment l'Ironman Steeve Carpentier, le motivateur et conseiller Marcel Jobin, le planificateur d'entraînements Pierre Thibodeau, le skieur de fond Stéphane Martel avec lequel je garde la forme en hiver ainsi que le détenteur du meilleur temps marathon de l'histoire de la Mauricie, Richard Tessier, soit 2:24:53 réalisé à Philadelphie en 2004, et le phénomène Serge Corbin pour sa grande détermination et ses 25 victoires à la Classique internationale de canots. À cette liste, je ne peux passer sous silence mon père, Réjean Berrouard, un grand sportif depuis toujours (hockey, karaté, tennis et ski de fond), qui m'a transmis sa passion pour le sport et le goût du dépassement.»

Tes impressions au sujet du club Milpat auquel tu es affilié, je crois?

«Milpat est un club formidable. Sans eux, il n'y aurait pas beaucoup de courses à pied dans la région. Les courses, c'est très important lorsqu'on veut s'améliorer. Il faut être régulièrement en situation de compétition pour progresser. C'est un incontournable dans la course à pied dans la région.»

Quels sont tes objectifs pour les prochaines années?

«Ma saison 2015 s'est terminée avec le marathon de Montréal. Je n'ai pas d'objectifs précis à court terme.»

En quoi consiste ton travail au quotidien?

«Je suis responsable en recherche et développement pour le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales (CNETE). Les principales attributions de ma fonction sont la planification des activités de R&D, la gestion de projet, la gestion du personnel et l'implantation d'un système de management de la qualité dans l'organisation.»

Tes passe-temps?

«La pêche, la chasse, le camping et la musique.»

Quelle est ta plus grande fierté?

«Ma famille, c'est ce qui compte le plus!»

Parlons-en un peu de ta petite famille...

«Je suis avec ma conjointe Jennifer depuis maintenant presque 10 ans et nous avons deux beaux enfants, soit Mahélie (5 ans) et Léo (18 mois). J'ai fait beaucoup de kilométrage de course cet été avec le chariot en compagnie de mon fils Léo et j'ai fait la même chose avec Mahélie lorsqu'elle était plus jeune. C'est une façon pour moi de concilier l'entraînement et la famille et, du même coup, donner un peu de repos à ma conjointe.»

Nicholas Berrouard en bref

> Cette année, le champion marathonien a reçu l'appui de Skechers Performance qui lui a fourni plusieurs paires de souliers ainsi que des vêtements pour la course à pied...

> Il puise sa motivation dans la musique. «J'aurais du mal à parcourir autant de kilomètres seul sans avoir la musique pour m'accompagner et me motiver», dit-il...

> Au rayon des autres exploits, il a terminé dans le Top 20 au marathon d'Ottawa (1er Québécois et 4e Canadien)...

> Au marathon de Montréal, il a franchi l'étape dans le Top 5 (2013 et 2014)... Il a aussi été grand vainqueur du demi-marathon de Mont-Tremblant (2012 et 2013)...

> Le natif de Mont-Carmel est un diplômé de l'UQTR en biochimie et en gestion de projet. Il a aussi complété une technique en biotechnologies au Collège Shawinigan...

> À l'automne, il fait un peu de canot (C1 et C2) et de l'entraînement en salle. Durant la période hivernale, il pratique le ski de fond style libre (skate)...

> Berrouard, qui a vu le jour le 2 juin 1981, me prie de saluer les familles Berrouard, Fortin, Bergeron et Buisson qui sont toujours là pour lui apporter leur soutien et leur encouragement sur le plan familial pendant les entraînements et les compétitions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer