La LHSAM remodelée

Les champions en titre de la LHSAM, le... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les champions en titre de la LHSAM, le Bellemare de Louiseville, tenteront de reproduire leur exploit de l'an dernier.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Ligue de hockey senior A de la Mauricie aura un visage bien différent cette saison. La disparition du Blizzard de Saint-Gabriel-de-Brandon, banni de la ligue, et du JRP de Saint-Marc-des-Carrières, aurait pu faire mal au circuit. C'est toutefois le contraire qui s'est produit, puisque la LHSAM a fusionné avec la Ligue de hockey senior élite des Cantons de l'Est, avalant quatre de ses équipes. Le Blizzard n'existe peut-être plus, mais à quelques dizaines de kilomètres, une formation s'est aussi installée dans le marché prometteur de Joliette. La question avant le début de la saison: le Bellemare de Louiseville sera-t-il en mesure d'émuler ses exploits de la dernière campagne en remportant les grands honneurs? Portrait du circuit

Bellemare de Louiseville

Les champions en titre de la LHSAM devront se débrouiller sans l'entraîneur qui les a menés au titre l'année dernière, Jonathan Lessard, qui a fait le saut dans le hockey junior majeur avec les Voltigeurs de Drummondville. Pour le remplacer, le vétéran du hockey senior André Gendron sera maintenant installé au centre du banc des joueurs à l'aréna de Louiseville.

«Notre objectif, c'est d'aller chercher la coupe pour une deuxième année consécutive. Ce ne sera pas facile parce que toutes les équipes vont vouloir venir nous chercher. Nous serons l'équipe à battre», souligne Gendron.

L'année dernière, le Bellemare était reconnu pour avoir un excellent front défensif et ce noyau de joueur sera de retour en Nicolas Désilets, Éric Bégin et Philippe Bronsard-Lauzière. Un autre visage bien connu des amateurs, le talentueux Nelson Vargas-Diaz, portera de nouveau le chandail noir et jaune. Jordan Éthier lui servira de partenaire lorsqu'il sera temps de faire bouger les cordages.

Joël Quirion, qui avait mené les siens jusqu'au championnat la saison dernière, portera de nouveau les jambières devant la cage Louisevilloise.

BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston

Après avoir remporté deux titres consécutifs, le BigFoot a plié l'échine l'année dernière en finale. Cette fin de campagne a aussi annoncé la fin des carrières de deux des piliers défensifs de l'équipe en Samuel Gibbons et Louis-Étienne Leblanc, qui avait été sauvagement attaqué en demi-finale face au Blizzard. L'entraîneur Sébastien Vouligny a aussi quitté, remplacé par la vedette locale André Alie, qui promet de continuer dans la même veine que son prédécesseur. «Je veux poursuivre dans ce qu'il avait instauré. Ce qui compte ici, c'est le concept d'équipe, le système, et je pense que les gars que nous avons embauché sont bien d'accord avec ça.»

Parmi les nouveaux venus à Saint-Léonard-d'Aston, on retrouve Alexandre Piché, Olivier Bélanger, Charles-Olivier Levasseur et Jason Pitre, qui à 6 pi 3 po et 230 livres est fait sur mesure pour la LHSAM selon son entraîneur. «On veut se faire respecter en allant chercher quelques durs. On va pouvoir répondre», estime Alie.

Vincent Lamontagne, considéré comme le meilleur portier du circuit selon plusieurs, sera aussi de retour, tout comme les atouts offensifs Pierre-Alexandre Joncas et Maxime Charette. Il ne reste plus qu'à solidifier la défensive pour permettre au BigFoot d'aspirer aux grands honneurs de nouveau.

Condor de Saint-Cyrille

Le Blizzard de Saint-Gabriel-de-Brandon n'existe peut-être plus, mais une bonne partie de son coeur a déménagé à Saint-Cyrille durant la saison morte. Les visages les plus connus de l'organisation, les frères Joël et David Roch et leur cousin Dany, évolueront avec le Condor. Et ils y seront dirigés par un visage bien connu, Gaby Roch, le frère des deux premiers. Roch a ainsi décidé de quitter la Ligue nord-américaine de hockey pour se lancer dans le coaching. La rivalité avec le BigFoot risque d'être encore plus animée.

L'ancien des Marquis de Jonquière et du Caron et Guay aura une lourde tâche à remplir, puisque le Condor n'a remporté qu'une seule victoire en temps régulier l'année dernière. Plusieurs acquisitions durant l'entre-saison, dont Simon Gaudet et Francis Grenier, devraient aider.

Barons du Cap-de-la-Madeleine

Les Barons font peau neuve cette saison avec un nouveau groupe de propriétaires et un nouvel entraîneur en Patrick Lampron. Comme directeur général, Fabien Dubé a dû rebâtir l'équipe au complet, puisque, techniquement, l'organisation a déménagé à Joliette durant l'entre-saison et un nouveau club d'expansion a été installé à l'aréna Jean-Guy Talbot. «Nous avons voulu bâtir un club à notre image, c'est-à-dire avec du caractère et qui ne s'en laisse pas imposer. Nous aurons une équipe pour veiller tard», souligne Dubé, qui pourra compter sur les retours de Maxime Sanon, d'Alexandre Jalbert et d'Alexandre Bouchard-Leclerc quand il faudra jeter les gants.

Parmi les acquisitions qui devraient donner un élan à l'offensive madelinoise, on retrouve Marc-André Carré et Cody Linteau, qui évoluaient respectivement à Saint-Marc-des-Carrières et à Sainte-Anne-de-la-Pérade la saison dernière. À l'arrière, Jean-Philippe Carey, un ancien du Blizzard de Saint-Gabriel-de-Brandon, devrait jouer le rôle de quart-arrière en défensive.

Tomahawk de Donnacona

La disparition du JRP deSaint-Marc-des-Carrières aura eu un grand impact sur le Tomahawk, qui se retrouve maintenant à être la seule équipe de la région de Portneuf, une situation que n'a pas célébré l'entraîneur de l'équipe, Luc Thibault.

«Est-ce que ça nous fait plaisir? Oui et non. Nous avons perdu une bonne rivalité. On espère maintenant que les foules vont se rallier. Nous sommes non seulement la seule équipe de Portneuf, mais la seule de toute la grande région de Québec dans le senior.»

Plusieurs anciens du JRP ont aussi fait le saut vers Donnacona. C'est le cas des attaquants Alexandre Leclerc, Pascal Lebel et Alexandre Larouche, ainsi que Philippe Pépin, et ses poings, qui viendront garnir le vestiaire du Tomahawk où se retrouvent déjà les Kevin Hamel, Maxime Couturier, Thomas Laplante et, en défensive, Jean-Philippe Côté.

Lafrenière Tracteurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade

Pendant quelques années, c'est le BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston qui mettait la main sur les joueurs des Patriotes de l'UQTR au terme de leur carrière universitaire. La donne semble avoir changé cette saison puisque la troupe de Tommy Gauthier a fait l'acquisition du robuste Tommy Tremblay et du prolifique Billy Lacasse, eux qui évoluaient sur le même trio l'an dernier. «Ce sont deux grosses acquisitions pour nous parce que ce sont deux gars qui ont appris à gagner. L'an dernier, nous avons été éliminés en première ronde et dans le vestiaire, ça manquait de caractère et d'expérience», analyse le directeur général de l'organisation, Dave Marchand.

Le Lafrenière Tracteurs pourra aussi compter sur la venue du gardien Mathieu Blanchard du défunt Blizzard, en plus des recrues Jérémy Plourde et Guillaume Gélinas, en défensive, alors que les frères Stéphane et Sébastien Savoie continueront de noircir la feuille du marqueur.

«Si nous n'atteignons pas la demi-finale, et même la finale, je serai un peu déçu. On vise les grands honneurs!», mentionne Marchand.

Sportifs de Joliette

L'organisation de Cap-de-la-Madeleine ayant déménagé à Joliette, plusieurs joueurs ont suivi et seront maintenant membres des Sportifs. Parmi les visages les plus connus, on retrouve Maxime Morier, Gaven Aspirot, David Poulin et le gardien Nick Majeau, ces deux derniers étant aussi copropriétaires de l'équipe. C'est toutefois l'acquisition de Jean-René Forget qui réjouit le plus l'entraîneur André Lachance. Forget a roulé sa bosse dans les divers circuits seniors, incluant la LNAH. «C'est un ailier de puissance et dans la ligue, il n'aura peur de personne. Il peut jouer sur les deux premiers trios», dit-il à propos du natif de Saint-Jérôme.

Depuis longtemps, le marché de Joliette était convoité par la LHSAM, mais la présence du Blizzard rendait une expansion difficile. 

À leur premier match préparatoire, les Sportifs ont attiré plus de 500 personnes au Centre sportif Marcel-Bonin, ce qui est de très bon augure pour la suite des choses. Bien sûr, la victoire sera le meilleur outil de marketing pour la formation naissante.

«On aimerait ne pas perdre un match à domicile et toujours se présenter sur la route!», ajoute l'entraîneur.

Hockey Profil de Sherbrooke

Pour la formation sherbrookoise, il était impératif de faire le saut dans la LHSAM, fusion ou pas des deux circuits. Le manque de bagarres dans le circuit estrien avait eu pour effet de grandement réduire le nombre de partisans à l'aréna. Maintenant qu'il a obtenu son souhait, le HockeyProfil devra trouver le moyen de compétitionner, ce qui n'est pas chose faite, puisqu'un virage jeunesse est en branle. 

Une quinzaine de joueurs se sont joints à l'équipe et l'entraîneur Danny Lamontagne ne cache pas qu'il se retrouve avec une boîte à surprise dans les mains.

«Je ne suis pas inquiet. Grâce au travail de notre organisation, nous avons été en mesure d'assembler une équipe qui sera très compétitive, rapide, intense et robuste, le bon mélange que ça prend dans la LHSAM», souligne le pilote.

À l'attaque, Benjamin Casavant représente une acquisition intéressante pour l'équipe alors qu'en défensive, Luc Paquin devrait devenir un rouage important, lui qui a remporté la coupe avec le Bellemare de Louiseville l'année dernière.

Wild de Windsor

Tout comme le HockeyProfil, le Wild reluquait la LHSAM la saison dernière et la tâche s'annonce aussi ardue. Du côté de l'organisation, on espère être en mesure de répondre par la qualité de notre défensive avec la présence de Kevin Ladouceur devant le filet ainsi que Tristan Valiquette, Antoine Nadeau et le nouveau venu Denis Desmarais à la ligne bleue. Desmarais, un ancien des Cataractes, montre plus de 400 matchs d'expérience dans la LNAH.

Après avoir terminé avant-dernier de la LHSCE en 2014-2015, on préfère être modeste du côté des objectifs cette saison. 

«Sur 11 équipes, on aimerait être en mesure de se tenir dans le milieu du peloton. C'est sûr qu'on voudrait connaître une bonne saison, mais il faut être réaliste», analyse l'un des propriétaires, Benoît Lefebvre.

Maroons 2.0 de Waterloo

Champions en titre de la LHSCE, les Maroons devront composer avec une situation plutôt difficile cette saison, puisqu'avec la fusion, ils ont perdu plusieurs joueurs qui avaient disputé quelques rencontres dans la LHSAM la saison dernière. Les équipes mauriciennes conservaient en effet les droits sur ces joueurs.

«On a une confiance par rapport à ce que nous avons fait l'an passé. On garde cet esprit en tête. Même si on change de ligue, ça ne veut pas dire que nous ne sommes plus champions. Mais nous avons dû trimer dur pour bâtirune équipe, ce n'était vraiment pas facile», note le pilote Michel Deschamps.

Guillaume Pelletier, parti en Europe, les Maroons pourront tout de même compter sur l'ancien du Caron et Guay Kevin Asselin, Maxime Dozois et la recrue Jason Crack seront appelés à jouer un plus grand rôle avec la formation.

Turmel de Lac-Mégantic

C'est une réelle dynastie de hockey qui s'ajoute à la LHSAM avec la venue du Turmel de Lac-Mégantic, où le hockey senior est légion depuis des décennies. Avant d'évoluer dans la LHSAM, le Turmel a appartenu à la LHSCE, la Ligue de hockey Beauce-Bellechasse et la défunte Ligue centrale de hockey.

Le principal défi du Turmel cette saison sera de rejoindre les deux bouts, puisqu'ils devront payer une taxe aux autres équipes qui se déplaceront dans cette région afin de compenser la distance. 

C'est la solution trouvée pour permettre à la formation de jouer dans la LHSAM.

«C'est sûr que c'est inquiétant, mais c'est ce que ça coûte faire du hockey. Pour nous, c'était certain qu'il y allait avoir une équipe. Cette année, on joue dansla LHSAM, l'an prochain, on verra!», lance le président du club, Marc L'Écuyer.

Kevin Lachance montera de nouveau la garde pour le club dirigé par Marc Pouliot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer