C'est quoi l'excuse?

Dans toute la saga entourant le possible retour du hockey junior à... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Dans toute la saga entourant le possible retour du hockey junior à Trois-Rivières, peu d'attention est accordé à l'intérêt des amateurs de hockey. C'est pourtant une donnée assez vitale dans le dossier! Alors, Trois-Rivières, ville de hockey?

Ça ne l'était pas au début des années 90, quand les propriétaires des Draveurs ont vendu. Ça fait un bout de temps, mais un Colisée à moitié vide pour la finale de la LHJMQ, ça frappe l'imaginaire! Et rien ne garantit que le portrait ait changé. 

Les foules aux Patriotes sont ridicules. Le Blizzard fait rarement déplacer plus de 1000 personnes. Deux calibres de jeu pourtant intéressants, même si ces ligues sont loin de la LHJMQ en terme de notoriété et de structure. 

De voir ces deux clubs s'affronter pour la première fois aurait toutefois dû titiller pas mal plus les amateurs, non? Ils étaient un peu plus de 1000 présents mercredi, ce qui est nettement insuffisant pour faire vivre un club junior, soit dit en passant.

J'aimerais bien connaître l'excuse des gens qui se disent amateurs de hockey mais qui sont restés à la maison mercredi soir. C'était une confrontation historique. Les Cataractes étaient en congé à Shawinigan, tout comme le Canadien. 

Pas de Star Académie non plus au petit écran, à ce que je sache. Pas de tempête de neige pour effaroucher les plus prudents, ni de température estivale pour garder les amateurs de plein air à l'extérieur. Le prix des billets était à la portée de toutes les bourses, le battage médiatique avait été important. J'ai beau chercher, je ne vois aucune raison expliquant une réponse aussi tiède du public... Si ce n'est le manque d'intérêt pur et simple. 

Dommage car sur la glace, le spectacle a été intéressant. J'ai quand même senti les Patriotes un peu timides le long des rampes face à des rivaux plus matures physiquement. Les Patriotes aiment normalement compléter leur mise en échec et pratiquer un échec-avant soutenu, ils ont plutôt tenté de rivaliser de finesse avec le Blizzard. Le match de mercredi a permis d'établir la supériorité des hommes d'Alain Côté dans ce rayon. Sans un Guillaume Nadeau spectaculaire entre les poteaux, la défaite des Patriotes aurait été plus cinglante!

Partager

À lire aussi

  • Le Blizzard maître du Colisée

    Sports

    Le Blizzard maître du Colisée

    À la question: quelle équipe est la meilleure à Trois-Rivières, les amateurs ont eu droit à une réponse mercredi. Avec un pointage de 6-2, ou 3-1,... »

  • Blizzard-Patriotes: à l'an prochain?

    Sports

    Blizzard-Patriotes: à l'an prochain?

    Au terme du match d'hier, les deux organisations semblaient satisfaites de ce match historique Ameublements Tanguay - Le Nouvelliste, dont la coupe... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer