Canoë-kayak: Lavoie-Parent fait tourner les têtes

Anne-Sophie Lavoie-Parent a connu un excellent week-end lors... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Anne-Sophie Lavoie-Parent a connu un excellent week-end lors de la compétition Espoirs olympiques présentée en Pologne.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur l'un des plus importants plateaux de la relève en canoë-kayak de vitesse au monde, Anne-Sophie Lavoie-Parent a braqué les projecteurs en sa direction ce week-end en Pologne, alors qu'elle a réussi un triplé en or en plus d'ajouter une médaille d'argent lors du rendez-vous Espoirs olympiques.

La rameuse trifluvienne a en effet été couronnée chez les U17 en C1 200 m, C1 500 m et C2 500m en plus de prendre le deuxième rang du C1 1000 m. «C'est une excellente performance. Elle a vraiment bien ramé en fin de semaine», a vanté son entraîneur au Club de canoë-kayak de Trois-Rivières, Mathieu Pelletier.

Ses coéquipiers du CKTR n'ont pas été en reste. Prenant le départ dans les mêmes épreuves que la triple médaillée d'or, Béatrice Giguère a obtenu une première place (en équipe avec Lavoie-Parent au C2 500 m) en plus d'ajouter une médaille de bronze (C1 1000 m) et deux quatrième position (C1 200 m et C1 500 m).

Sans dire que ses deux protégées suivent les traces de Laurence Vincent-Lapointe, sept fois championne du monde en canoë féminin, l'entraîneur du CKTR reconnaît que Lavoie-Parent et Giguère sont vouées à un bel avenir en canoë.

«Laurence a un talent exceptionnel et est génétiquement plus avantagée. Mais tant Anne-Sophie que Béatrice possèdent un niveau assez relevé et ont des chances de se démarquer dans le futur si elles poursuivent leur progression.»

Chez les hommes U17, Olivier Courchesne a également livré des courses impressionnantes sur un bassin très relevé, à Bydgoszcz. Il a notamment terminé à deux reprises au pied du podium, en K1 200 m et K4 200 m. «Son résultat en K1 200 m sort particulièrement de l'ordinaire. Le niveau est très relevé chez les hommes en kayak avec plusieurs très bon pays. C'est un bel exploit pour lui. Olivier devrait être un élément-clé de l'équipe canadienne en kayak masculin l'an prochain aux mondiaux juniors.»

En bout de ligne, le Canada a terminé au cinquième rang du classement général sur un total de 22 pays, n'étant coiffé que par la Hongrie, l'Allemagne, la Pologne et la République tchèque. 

«La majorité des gros pays était là. Les résultats sont donc très intéressants et sont à la hauteur de ce qu'on espérait. Ça va leur faire une excellente préparation pour les championnats du monde juniors de l'an prochain. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer