Hugo Houle 25e au contre-la-montre

Hugo Houle... (Photo Erick Labbé, Le Soleil)

Agrandir

Hugo Houle

Photo Erick Labbé, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom

Le cycliste québécois Hugo Houle était bien fier de sa 25e place au contre-la-montre disputé hier dans le cadre des Championnats du monde, à Richmond, en Virginie.

Le cycliste de Sainte-Perpétue a pris le 25e rang de la course masculine de la catégorie élite avec un retard de 2 min 35,87 s sur le plus rapide de la journée. Vasil Kiryienka, de la Biélorussie, a parcouru les 53,5 kilomètres en 1 h 2 min 29,45 s et a triomphé. L'Italien Adriano Malori a obtenu le deuxième meilleur temps, stoppant le chrono 9,08 secondes après le vainqueur. Le Français Jerome Coppel a complété le podium (+26,62 secondes).

Le seul autre canadien en lice, l'Ontarien Ryan Roth, s'est classé 44e avec un temps de 3 min 51,14 s.

«Je suis super content! Je ne m'étais pas fixé d'objectif en terme de rang. C'était vraiment au niveau de ma puissance développée que je connaissais ma valeur et j'ai fait exactement ce que je voulais faire. En plus, ça s'est avéré être une 25e place, alors je suis très, très heureux. Je suis aussi à environ une minute du top-10 alors c'était très bon», a indiqué Houle.

Le Québécois était vraiment satisfait de la façon dont il a géré son énergie. «Je ne pouvais pas être vraiment meilleur. J'ai tout donné ce que j'avais en terme de puissance. Au niveau technique, j'ai bien géré mon départ. J'ai été constant et j'ai pris de bonnes lignes de course.»

Le défi était de taille étant donné la longueur du parcours. «Ce n'était pas un parcours très, très technique. C'était un beau parcours, mais qui était définitivement très long. C'était mon plus long contre-la-montre à vie», a dit le cycliste.

«De mon côté, la longueur du parcours n'a pas changé ma stratégie de course. Je suis parti à la vitesse que je voulais conserver et ensuite ça a vraiment été du travail d'endurance et un combat mental. Dans les derniers kilomètres, c'était vraiment difficile de conserver le rythme, il fallait vraiment travailler mentalement.»

Maintenant son épreuve de prédilection terminée, Houle se concentrera sur la course sur route, dimanche. Il courra aux côtés de Guillaume Boivin et Antoine Duchesne, et trois autres membres de la formation canadienne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer