Un match crucial pour les Diablos

Patrice Gemme, au centre, domine la division 2... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Patrice Gemme, au centre, domine la division 2 du RSEQ pour les verges gagnées au sol. On l'aperçoit en compagnie de membres de la ligne offensive Raphaël Laplante, Alexis Morin, Antoine Mongeau, Jérémie Ellyson et Charles-Antony Pilon.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Si les Diablos veulent accueillir un match éliminatoire lors de la présente décennie cette saison, ils devront se mettre en marche samedi soir face aux Triades de Lanaudière au stade Diablos. Un match à leur portée puisque les visiteurs n'ont toujours pas connu la victoire cette saison.

Fraîchement débarqués de la division 3 du RSEQ, les Triades ne connaissent pas les succès de l'autre formation à avoir fait le saut dans ce calibre, le Noir et Or de Valleyfield, parfait après trois matchs. Le pilote des Rouges, Olivier Turcotte-Létourneau, estime toutefois que les Triades sont en pleine progression, et leur défaite serrée 22-20 face aux Condors de Beauce-Appalaches le prouve.

«C'est une jeune équipe qui, lorsqu'elle a changé de division, comptait sur un groupe de vétérans qui ont depuis quitté. Mais ils ont de bons joueurs et vont progresser toute l'année. On ne peut pas prendre ce match à la légère.»

Samedi dernier, les Trifluviens ont vu l'effet des nombreuses blessures qui les hantent depuis le début de la saison en permettant 53 points aux Nordiques de Lionel-Groulx.

«(Les Triades) ont un système offensif très comparable à Lionel-Groulx. Ils ont eu un très bon exemple de comment nous battre, et si nous refaisons les mêmes erreurs... Nous n'avons pas bien joué défensivement la semaine passée», avoue Turcotte-Létourneau, qui a joué cette partie avec un seul de ses quatre joueurs partants de la ligne défensive.

«On joue avec des gars qui, dans notre processus, ne devraient peut-être pas être partants, mais en même temps, c'est un défi qu'ils veulent affronter, affirme le pilote. Au niveau santé, c'est moyen. Les bobos s'accumulent et la salle des thérapeutes est remplie. On a tout de même réussi à faire de petits miracles cette semaine pour ne pas être dans le trouble.»

L'offensive en plein contrôle

Si la défensive a tiré de la patte la semaine dernière, c'est tout le contraire de l'attaque, qui a connu sa meilleure performance de la saison avec une récolte de 33 points. Au centre des succès des Diablos se trouve le porteur de ballon Patrice Gemme, qui domine la colonne des statistiques de la ligue pour les verges gagnées au sol avec 508, 135 de plus que son plus proche poursuivant, en plus d'être le deuxième demi le plus occupé du circuit. Avec le réveil du jeu aérien, on peut même s'attendre à ce qu'il connaisse encore du succès ce soir. Les équipes devront se méfier de l'attaque par les airs tout comme au sol.

«C'est sûr que je ne m'attendais pas à connaître un aussi bon début de saison, surtout que ça faisait longtemps que je n'avais pas joué. Mais j'évolue derrière la meilleure ligne offensive que j'ai eue, on se débrouille très bien avec ça. Maintenant, il faut gagner, ça ne me sert à rien d'être au sommet de la ligue si on ne gagne pas», souligne celui qui n'a disputé que trois matchs l'an dernier avant de se fracturer la main.

Lourde commande pour les Électriks

Au même moment où les Diablos se mesureront au Triades, les Électriks de Shawinigan auront une tâche très difficile devant eux, puisqu'ils affronteront les meneurs de la division 3, les Griffons du Cégep de l'Outaouais. Si elle cause la surprise sur la route, la bande de Guy Bergeron remporterait sa première victoire de la saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer