Baseball junior: à quatre victoires de la triple couronne

Les Aigles entament la finale de la LBJEQ... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Les Aigles entament la finale de la LBJEQ samedi soir face aux Diamants de Québec.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il ne manque plus que quatre victoires aux Aigles Plante Sports pour compléter le balayage de la triple couronne en 2015. Déjà champions du calendrier régulier et champions canadiens, les Trifluviens vont tenter d'ajouter les séries éliminatoires de la Ligue de baseball junior élite du Québec à leur tableau de chasse alors qu'ils se frotteront aux Diamants de Québec lors de la finale qui s'amorcera dès samedi soir au stade Fernand-Bédard.

Face aux champions en titre du circuit Brulotte, la formation de l'entraîneur Rémi Doucet espère mettre le point d'exclamation extraordinaire d'une année où son équipe a affiché un rendement de 56-10. «On veut leur ravir le titre. C'est un bon défi. On veut prouver que nous sommes la meilleure équipe et c'est la meilleure plate-forme pour le faire.»

Cette saison, les Aigles ont signé quatre victoires en autant de matchs contre les Diamants, chaque fois avec des pointages très serrés. Pendant que Trois-Rivières devra se débrouiller sans les services de Francis Désilets et Raphaël Gladu, partis aux États-Unis, Québec doit aussi manoeuvrer sans deux de ses meilleurs éléments sur la butte, Vincent Ruel et Xavier Bilodeau.

«C'est une bonne formation, bien dirigée, qui nous ressemble pas mal. Ils ont de bons lanceurs, ils sont efficaces défensivement en plus d'être opportunistes au bâton», analyse Doucet.

Pour l'entraîneur-chef, qui célèbre ses 10 ans à la barre des Aigles juniors, il s'agira d'une cinquième présence en finale du circuit Brulotte. Depuis qu'il a participé à la conquête de l'automne 2005 en tant qu'adjoint à Jean-François Picard, Doucet a vu le parcours de sa bande s'arrêter au dernier tour éliminatoire en 2006 (en quatre matchs contre les Ducs de Longueuil), en 2009 (en sept matchs contre les Cards de LaSalle), en 2011 (en quatre matchs contre les Diamants de Québec) et en 2013 (en six matchs contre les Castors Charlesbourg).

Contrairement à certaines des expériences passées en finale de la LBJEQ, les Aigles auront droit à un alignement en santé cette fois. «Par le passé, on a eu des équipes décimées. Là, tout le monde est santé. On n'a pas eu à hypothéquer personne pour se rendre ici.»

Après l'ouverture des hostilités dès 19 h samedi soir sur le losange trifluvien, la série quatre de sept se transportera du côté de Québec alors que le deuxième match sera présenté dimanche soir au Stade municipal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer