Sébastien Auger tentera sa chance avec les Blues

Sébastien Auger... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sébastien Auger

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Aussitôt arrivé, aussitôt reparti? C'est ce que se demande l'entraîneur Marc-Étienne Hubert à propos de son nouveau gardien Sébastien Auger. Celui-ci quittera l'équipe le 28 septembre afin de participer au camp d'entraînement des Wolves de Chicago de la Ligue américaine, club-école des Blues de Saint-Louis.

Les Patriotes étaient en Europe lorsque le téléphone d'Auger a sonné afin de lui annoncer la nouvelle qu'il avait reçu cette invitation. Il est plutôt rare qu'un joueur de hockey universitaire quitte son équipe afin de participer à un camp professionnel, mais l'ancien portier des Sea Dogs de Saint-John n'a pas voulu laisser passer cette chance.

«Depuis le début de mon hockey junior que je travaille en ce sens. Je ne pouvais pas passer à côté et je compte donner mon maximum.»

La lutte sera toutefois difficile, puisque l'organisation a cinq gardiens sous contrat. La possibilité de recevoir une offre à deux volets qui l'enverrait dans la ECHL est réelle, mais l'option ne semble pas lui plaire. «Si c'est le cas, je vais revenir ici, je ne vais pas aller dans l'ECHL. Je préférerais me concentrer sur le hockey et les études, et après, je pourrai toujours retourner dans l'ECHL, ou encore plus aller en Europe.» La nouvelle a pris les Patriotes par surprise. «Ça nous a surpris quand on l'a appris, nous n'avions pas prévu ça, explique Hubert. Il est all-in afin d'obtenir un poste, mais ça pourra aussi lui servir comme expérience. C'est possible qu'il ne revienne pas, parfois, ça peut aller vite au hockey.» Ce dernier se retrouve avec un joli casse-tête, puisque son autre gardien, Francis Desrosiers, souffre d'une blessure à la hanche. Charles-Étienne Martin, un ancien des Loups de La Tuque, se joindra à l'équipe.

Les Stingers en ville

Après l'avoir emporté samedi dernier à McGill, les Patriotes poursuivront leur calendrier préparatoire ce soir face aux Stingers de Concordia au Colisée. Les Montréalais montrent un visage très différent cette saison avec le renvoi du pilote Kevin Figsby, qui dirigeait l'équipe depuis 2000 en plus d'être grandement impliqué au sein du circuit universitaire canadien. C'est un de ses anciens joueurs, Marc-André Élément, qui prendra sa place.

«On peut s'attendre à ce que ça apporte un souffle nouveau, comme c'est habituellement le cas lors d'un changement d'entraîneur. Ils ont acquis de bons joueurs, et ce sera la première fois qu'on verra Frédérick Roy. Il a quand même joué trois années chez les pros», souligne Hubert à propos du fils de «Casseau».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer