Festival offensif dans une défaite pour les Diablos

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Diablos de Trois-Rivières et les Nordiques de Lionel-Groulx se sont payé un festin offensif samedi soir à Sainte-Thérèse au cours duquel 90 points ont été marqués. Le problème pour les Trifluviens, c'est qu'ils en ont marqué moins que l'adversaire dans une défaite de 55-35.

Tout au long de la rencontre, les Diablos ont tenu tête aux visiteurs et seulement six points (39-33) séparaient les deux équipes au début du quatrième quart. L'offensive des Nordiques s'est toutefois avérée trop productive pour la ligne défensive décimée des Diablos. C'est par les jambes que les locaux ont eu le meilleur. Le duo du quart-arrière Félix Garand-Gauthier et Donavan Martel ont récolté respectivement 206 et 147 verges au sol, en plus de 126 par la passe.

«Le match a quand même été assez serré. Mais ils ont deux excellents athlètes que nous n'avons pas été en mesure d'arrêter. Ils ont un système où le quart est comme un porteur de ballon, il est toujours à surveiller,et c'est ce que nous n'avons pas été capables de faire», a analysé l'entraîneur Olivier Turcotte-Létourneau.

Ne voulant pas être en reste, l'offensive trifluvienne a tout de même livré la marchandise. Le quart Jérémie Guilbert a connu son meilleur match de la saison avec 16 passes complétées en 26 tentatives pour un total de 213 verges ainsi que deux touchés et deux interceptions. Le demi offensif Patrice Gemme a quant à lui franchi la barre des 500 verges au sol cette saison avec une récolte de 219 verges lors de cette partie disputée sous la pluie.

Le réservoir des Électriks était vide

Dimanche, à Saint-Jérôme, les Électriks du Collège Shawinigan avaient l'opportunité d'engranger une première victoire cette saison en faisant face à une autre équipe qui n'avait toujours pas de gain en 2015, les Cheminots. Après avoir tenu le coup jusqu'au quatrième quart, les hommes de Guy Bergeron ont finalement plié l'échine 24-10.

À son retour au jeu après une absence de près d'un an, le quart-arrière Philippe Corbeil n'a pas mis de temps à se mettre dans le bain, puisqu'il a réussi une course de 74 verges dès le premier jeu du match pour donner une avance de 7-0 aux Shawiniganais.

Les deux équipes n'ont rien lâché en défensive, si bien que jusqu'à la moitié du quatrième quart, la marque était de 12-10 en faveur des Cheminots.

«On a tenu notre bout, mais ils ont joué sans cocus durant tout le match, en alternant leurs joueurs. De notre côté, nos gars étaient épuisés. Ils ont marqué avec trois minutes à faire à la partie, puis sur la dernière séquence du match», a expliqué Bergeron à propos du pointage final.

La rencontre a été disputée dans des conditions exécrables, la pluie rendant la tenue du duel très difficile.

«C'était impossible d'utiliser notre jeu de passe, donc dans ces conditions, c'est l'équipe qui a le plus de poids sur la ligne qui gagne. Les Cheminots sont beaucoup plus nombreux que nous. Mais en défensive et sur les unités spéciales, nous avons connu un excellent match», a conclu le pilote.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer