Classique de canots: «Il y a une fébrilité incroyable»

Malgré l'absence du duo de Steve Lajoie et... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Malgré l'absence du duo de Steve Lajoie et Andrew Triebold, vainqueur des sept dernières éditions, la 82e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie s'annonce palpitante.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Malgré l'absence des septuples champions en titre de la Classique internationale de canots de la Mauricie, le président Stéphane Boileau est gonflé à bloc pour la 82e édition qui sera lancée vendredi matin à La Tuque avec l'épreuve des sprints.

Le président de la Classique internationale de la... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le président de la Classique internationale de la Mauricie, Stéphane Boileau.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Évidemment déçu que le duo de Steve Lajoie et Andrew Triebold ne puisse être sur la ligne de départ, le grand manitou de l'événement souligne que le spectacle s'annonce plus enlevant qu'à l'habitude sur la rivière Saint-Maurice.

En début de semaine, Lajoie avait annoncé que l'invincible tandem allait briller par son absence puisque son coéquipier américain doit demeurer aux États-Unis en raison de ses obligations professionnelles. En plus de ses deuxièmes places de 2002 et 2003 ainsi que son triomphe en 2004, la paire a régné sur la Mauricie de 2008 à 2014.

«J'ai des sentiments partagés sur le désistement des champions. Mais une chose est certaine, il y a une fébrilité incroyable qui entoure la Classique cette année. La course s'annonce extrêmement spectaculaire avec quatre ou cinq équipes qui peuvent gagner», s'emballe Boileau qui en est à sa deuxième édition à la tête de l'événement.

«En plus d'avoir une forte compétition pour la première place, on note aussi plusieurs équipes de recrues. C'est encourageant de voir que la relève s'implique de plus en plus.»

Outre l'épreuve reine de C2, qui regroupera une quarantaine d'équipes en lice pour l'obtention de la Coupe McCormick, l'organisation de la Classique offrira une programmation diversifiée qui comprend notamment les courses de rabaska (R9) et les kayaks à deux (K2). À cela, il faut aussi ajouter le rendez-vous de bateau-dragon (dimanche, 9 h 30) et l'activité d'initiation «Ma première Classique» (lundi, 10 h) qui se dérouleront à la promenade du Saint-Maurice à Shawinigan.

Trois catégories seront d'ailleurs offertes pour la course «Ma première Classique», soit junior (8 à 12 ans), jeunesse (13 à 16 ans) et ouverte (17 ans et plus), sur des parcours de 2 ou 5 kilomètres.

À quelques heures du déclenchement officiel des activités, le mesurage des embarcations se fera à compter de 11 h ce matin au lac Saint-Louis, à La Tuque.

Le président de la Classique se dit émerveillé par l'énergie qui entoure les préparatifs.

«Contrairement à l'an dernier, où il restait encore plusieurs dossiers à fermer à cette heure-ci, tout est prêt déjà! Nous sommes très contents des résultats et l'ambiance qui règne dans l'équipe est géniale», a-t-il confié, hier après-midi.

vincent.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

HORAIRE

DU 4 SEPTEMBRE

Mesurage et sprints

11 h à 16 h au lac Saint-Louis (La Tuque)

Spectacle des Frères Lemay

20 h 30 (centre-ville de La Tuque)

Partager

À lire aussi

  • Sports

    Kayak: deux Mauriciens parmi les pionniers

    Parmi les cinq équipes pionnières qui briseront la glace en prenant le départ de la première épreuve de kayak à deux (K2) dans le cadre de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer