Vladimir Guerrero annule sa visite à Trois-Rivières

Vladimir Guerrero devait participer à une séance d'autographes... (Photo: La Presse)

Agrandir

Vladimir Guerrero devait participer à une séance d'autographes ainsi qu'à une clinique de baseball, ce vendredi au stade Fernand-Bédard, mais il a avisé les Aigles qu'ils devraient se passer de lui.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Évoquant des raisons familiales, Vladimir Guerrero est contraint d'annuler sa visite à Trois-Rivières.

Le puissant frappeur des Expos de Montréal, considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de l'organisation, devait participer à une séance d'autographes ainsi qu'à une clinique de baseball, ce vendredi au stade Fernand-Bédard, mais il a avisé les Aigles qu'ils devraient se passer de lui.

«On avait déjà de gros doutes à la fin de la semaine dernière», admettait mardi le directeur-gérant René Martin. «Étant donné que nous ne souhaitions pas faire de fausses promesses aux partisans, on a préféré l'annoncer le plus vite possible.»

Guerrero serait retenu dans sa République dominicaine en raison de la visite de membres des Blue Jays de Toronto, qui doivent rencontrer son fils, Vladimir Jr, un espoir avec qui ils se sont entendus au début du mois de juillet. On parle d'un contrat avoisinant les 4 millions de dollars.

Puisque le paternel agit également à titre d'agent de son rejeton, il ne pouvait louper cet important rendez-vous.

Qu'à cela ne tienne, les Aigles ont vraiment tout essayé pour l'attirer au Québec. On parlait entre autres de l'embarquer sur un autre vol, mais le risque qu'il rate le début du match, donc qu'il ne puisse participer à un concours de circuits, était trop grand.

«Quand l'histoire a sorti dans les médias, il n'y avait aucune certitude. À l'époque, on tentait de rejoindre d'autres anciens Expos afin de créer un gros happening pour le dernier match local de notre saison. Quand Vlad nous a dit oui, on a cessé tous les autres appels.»

Ceux-ci étaient destinés à l'ancien gérant Felipe Alou de même qu'à son fils Moises. L'équipe a aussi tendu une perche vers Larry Walker, mais ce dernier a refusé l'invitation.

Quant au duo père-fils, il n'a jamais retourné les appels des Aigles. Pedro Lopez, l'arrêt-court dominicain du club, était chargé de s'entretenir avec ses deux compatriotes, mais sans succès.

Vlad navré

Ceux qui doutent toujours des réelles intentions de Guerrero dans cette histoire ont tort, estime René Martin. Denis Godbout, qui travaille pour l'équipe en République dominicaine, a confirmé à son patron que le principal concerné se disait très déçu de ne pouvoir faire le voyage.

Il préparerait même une vidéo dans laquelle il demanderait pardon aux amateurs de baseball. Celle-ci pourrait être diffusée sur l'écran géant d'ici vendredi. «Il a promis à Denis qu'il viendrait l'an prochain.»

Moins couru que Gagné

Annoncé il y a quelques jours, la venue de l'ex numéro 27 en Mauricie avait enflammé les réseaux sociaux, mais pas autant que le retour d'Éric Gagné. Martin a confirmé au Nouvelliste mardi qu'environ 1000 billets avaient été vendus pour la soirée de vendredi, et ce en comptant les abonnés de saison.

Par respect pour les partisans, les Aigles feront une entorse à leur politique de vente et rembourseront toutes les personnes désireuses de se départir de leurs billets. Cette politique ne s'applique toutefois pas aux abonnés de saison ainsi qu'aux détenteurs de billets Flexi-Choix.

Partager

À lire aussi

  • Vladimir Guerrero viendra à Trois-Rivières

    Sports

    Vladimir Guerrero viendra à Trois-Rivières

    Les Aigles de Trois-Rivières viennent de frapper un grand coup. Après des démarches amorcées la semaine dernière, ils ont obtenu l'assurance mardi... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer