Baseball junior: à une victoire des demi-finales

Malgré ce que cette photo suggère, les Aigles... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Malgré ce que cette photo suggère, les Aigles Plante Sports et Raphaël Gladu (à gauche) sont bel et bien en contrôle dans leur série contre le Royal de Repentigny.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Quand une équipe bourrée de talent comme celle des Aigles Plante Sports entame un match sur les chapeaux de roues, les chances de gagner de l'adversaire diminuent de façon drastique.

Le Royal de Repentigny, première formation à se frotter aux champions canadiens en séries d'après-saison, en paient les frais présentement. Les Trifluviens ont de nouveau connu un départ canon hier, marquant quatre points en première manche, en route vers une troisième victoire consécutive, cette fois par la marque de 7-1.

Dominants dans toutes les facettes du jeu, les protégés de Rémi Doucet pourraient se qualifier pour les demi-finales dès demain, à Repentigny. «On ne change pas une recette gagnante, les gars l'ont compris», analysait l'entraîneur-chef.

Encore une fois lundi, Kevin Bergeron a fait flèche de tout bois, produisant deux points à l'aide d'un double dès le tour au bâton initial. Il a également croisé le marbre à deux reprises, imité par Martin Gagnon et Raphaël Gladu.

Ce dernier a d'ailleurs bénéficié de trois buts sur balles. Les lanceurs du Royal ne semblent pas vouloir l'affronter depuis le début de la confrontation et c'est Bergeron qui en profite. «Il se retrouve souvent avec des coureurs sur les buts. Ça témoigne de notre force de frappe. Même si tu accordes une passe gratuite à un de nos joueurs, le suivant risque de te le faire payer.»

Ayant connu un championnat canadien exceptionnel en Saskatchewan, Simon Loranger a été tout aussi prolifique que Bergeron, comme en témoigne ses trois points produits. «Il joue son meilleur baseball depuis qu'il porte l'uniforme des Aigles.»

Au monticule, Derek Marchand n'a guère été plus généreux que ses prédécesseurs. Actif pendant quatre manches, le numéro 24 a espacé trois coups sûrs et autant de buts sur balles, n'accordant qu'un petit point mérité. La marque était alors de 4-1 pour Trois-Rivières, qui a mis le match hors de portée des visiteurs en fin de sixième.

«Derek a bien lancé, à l'image de Matthieu Duchemin qui a effectué six lancers en cinquième manche... toutes des prises! On a aussi envoyé Jean-François Dionne dans les deux dernières, question de le préparer pour les matchs importants qui s'en viennent.»

Samuel Cournoyer sera le lanceur partant des Aigles mercredi soir au parc Champigny de Repentigny.

louis-simon.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer