Une défaite satisfaisante pour les Électriks

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) À leur deuxième saison d'existence dans le circuit collégial division 3, les Électriks de Shawinigan ont bien failli causer la surprise samedi soir à Saint-Lambert. Ils se sont inclinés 38-14, non sans avoir chauffé les Cavaliers.

Le pilote Guy Bergeron était bien satisfait de la performance de sa troupe, particulièrement en première demie.

«Il y a eu une grosse progression, nous les avons dominés au niveau des statistiques. En première demie, c'était 14-10 jusqu'à ce qu'il reste deux minutes. Nous étions agressifs et ils ne la trouvaient pas drôle», a expliqué le pilote.

Une longue pénalité coûteuse est toutefois venue faire mal aux visiteurs, qui ont terminé les premières 30 minutes avec un déficit de trois points.

Un refrain bien connu de la dernière année est toutefois revenu hanter les Électriks, puisqu'à un certain point en deuxième demie, sept joueurs en défensive ne jouaient plus à leur position habituelle, blessures obligent. De plus, le manque d'expérience de la troupe de Bergeron est venu lui coûter cher. Un compte final de 38-14 qui réjouit tout de même l'entraîneur.

«Si nous nous étions présentés avec l'équipe de l'an dernier, nous aurions perdu 100-0. Nous avons une équipe avec 30 recrues sur 37 joueurs et nous avons écopé de pénalités d'inexpérience. En plus, avec moins de joueurs, c'était plus laborieux, il y avait de la fatigue. Mais je constate que nous sommes de beaucoup en avance sur notre plan de trois ans. Nous avons grimpé une grosse marche.»

Les Estacades ont manqué de temps

Dans un match défensif en première division juvénile, vendredi, l'Académie Les Estacades croyait bien être en mesure de rejoindre l'Arsenal de l'Académie Saint-Louis, qui détenait une avance de 17-14 avec moins de deux minutes à faire à la rencontre. Installés en zone offensive, les Estacades et le quart-arrière Gabriel Mailhot ont tenté une course sur un quatrième essai et 10 verges. Une poussée qui s'est soldée par un court manque, les chaîneurs décrétant qu'il manquait une longueur de ballon pour obtenir le premier essai.

«C'est dommage, parce que nous étions à leur ligne de 28 et en bonne position pour marquer des points et gagner ou égaler le match», a mentionné l'entraîneur François Dussault.

La première demie a été des plus défensive, puisqu'avec quelques minutes à faire, le pointage était de 1-0 pour les visiteurs. Ces derniers ont toutefois retourné une tentative de placement ratée sur 95 verges pour obtenir le majeur.

Encore Charles-Lemoyne

Les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne ont encore une fois joué un bien mauvais tour au Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph, vendredi. Après avoir éliminé les Trifluviens l'an dernier, ils ont remporté une troisième victoire de suite contre la troupe d'Hugo Gélinas, par un pointage de 27-19.

«C'était un bon match serré, mais nous avons fait un peu plus d'erreurs et nous avons échappé des passes. Nous avons aussi été incapables de convertir un 4e essai et une verge, et les Dynamiques sont venus marquer par la suite», a noté Gélinas.

Le Vert et Or devait se débrouiller sans son capitaine André Hudon, blessé, mais le pilote estime que les joueurs ont su prendre la relève dans cette rencontre où la marque était de 10-7 à la demie.

Finalement, dans la division 2 juvénile, les Gothics de l'école des Pionniers ont plié l'échine 20-15 dans une partie qui était disputée à La Prairie.

nicolas.ducharme@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer