«Nous avons gagné de nouveaux partisans»

La visite d'Éric Gagné vendredi a permis aux... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

La visite d'Éric Gagné vendredi a permis aux Aigles d'attirer de nouveaux visages au stade Fernand-Bédard.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Trois-Rivières a été, sans contredit, la ville de baseball par excellence au Québec en fin de semaine. Les rendez-vous importants s'y sont succédé et en bout de ligne, l'équipe locale de la Ligue Can-Am a remporté plusieurs parties, autant sur le terrain que sur le plan de la notoriété.

Après le retour victorieux du légendaire Éric Gagné vendredi soir, retour salué par plus de 6000 personnes, les Aigles ont démontré leurs intentions de prolonger la saison 2015 en battant les Capitales deux autres fois, se sauvant ainsi avec les honneurs de la série (3-1).

En quatre matchs, l'organisation trifluvienne aura accueilli12 872 spectateurs pour une moyenne de 3218 fans par rencontre.

C'est sans compter les quelque 1500 curieux qui se sont entassés au stade Fernand-Bédard, samedi après-midi, pour se divertir devant les prouesses des 4 Chevaliers. L'équipe de joueurs étoiles de softball en a mis plein la vue aux amateurs... et a également fait suer la formation adverse, composée de quelques célébrités, dont les gérants Pierre-Luc Laforest (Trois-Rivières) et Patrick Scalabrini (Québec), des membres des médias et le candidat conservateur aux élections fédérales dans Trois-Rivières, Dominic Therrien.

Au final, les 4 Chevaliers l'ont emporté en trottinant 14-2, mais ce sont surtout les centaines de dollars remis à l'association du baseball mineur de Trois-Rivières-Ouest qui avaient de quoi faire sourire les personnes impliquées, le directeur général René Martin le premier.

«On a réglé tout ça un peu à la dernière minute, mais la réponse des gens a été formidable», souriait le grand manitou, qui pouvait enfin reprendre son souffle, hier en fin de journée.

Faire le plein de fans

Les Aigles ont toujours conservé l'ambitieux projet de conquérir la communauté du 450, dans la région de Montréal. L'éloignement géographique de Trois-Rivières a longtemps empêché l'équipe de séduire ce marché, mais la présence d'Éric Gagné vendredi a peut-être changé la donne.

La vérité, c'est que les dirigeants ont remarqué plusieurs nouveaux visages dans les gradins en fin de semaine, et pas seulement vendredi pour le spectacle Game Over.

D'ailleurs, des cliniques de baseball offertes pendant tout le week-end ont permis d'attirer bon nombre de jeunes de l'extérieur. Hier, la délégation accompagnant les joueurs des Aigles sur le terrain provenait du fameux 450.

«Sommes-nous passés à un autre niveau? Je pense que oui. Nous avons gagné de nouveaux partisans, la ligue également, du moins je pense. Par le passé, les Aigles rataient souvent ce genre d'occasions. Quand on parlait de nous, les joueurs avaient tendance à s'écraser. Cette fois-ci, on a profité du fait que les projecteurs étaient braqués sur nous pour nous montrer sous notre meilleur jour. C'est rafraîchissant et très encourageant pour la suite.»

Objectifs atteints, mais...

Certes, les Aigles ont atteint tous les objectifs qu'ils s'étaient fixés en fin de semaine, c'est-à-dire proposer une fin de semainespéciale aux amateurs, en plus de gagner la série contre Québec.Bref, bon pour les guichets... et l'orgueil!

L'ultime mission reste cependant à cocher dans l'agenda des Oiseaux: une participation aux séries, ce qui serait une première en trois ans. Et pas question de se faire damner le pion par les Champions d'Ottawa, club d'expansion dans la Can-Am.

«C'est le dernier mandat qu'on veut accomplir. Je suis confiant qu'on y parvienne», concluait un René Martin plutôt confiant, à l'aube de la dernière série de la campagne à domicile, qui s'amorce demain face aux Grays de Garden State.

Ces derniers ont été balayés par Ottawa dans la capitale fédérale et voudront assurément connaître une fin plus réjouissante contre Trois-Rivières et Québec.

Les Champions, pour leur part, devront négocier avec un voyage au domicile des Boulders de Rockland, la meilleure équipe du circuit Wolff.

Chose certaine, cette dernière semaine d'activités ne manquera pas de piquant pour les amateurs de baseball. Et c'est la Ligue Can-Am qui en sortira gagnante.

louis-simon.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer