Philippe Lefebvre a hâte de retrouver la glace

Philippe Lefebvre trépigne d'impatience à l'idée de disputer... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

Philippe Lefebvre trépigne d'impatience à l'idée de disputer un premier match en plus d'un an et demi.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Philippe Lefebvre a des fourmis dans les jambes et ça se comprend. Un an et demi après avoir disputé son dernier match de hockey, le nouvel attaquant des Patriotes pourra enfin renouer avec l'action ce week-end alors qu'il participera en compagnie de ses coéquipiers de l'UQTR à la deuxième édition de la Coupe Napoléon, en France.

Contraint à une année de pause après son passage chez les professionnels avant de pouvoir accéder au réseau de hockey universitaire canadien, l'ancien des Bulldogs de Hamilton cachait mal son excitation, mercredi, quelques heures avant de s'envoler vers le Vieux Continent.

«Je suis fébrile, c'est certain! Cette semaine à l'entraînement, j'évoluais sur une vraie ligne. Je n'étais pas simplement un joueur en surplus», rigole celui qui complète un trio avec Pierre-Olivier Morin et Guillaume Asselin.

L'an passé, le Trifluvien de 24 ans a regardé toute l'action depuis les gradins. Même s'il participait aux séances d'entraînement sur glace, il avoue que la sensation est complètement différente à l'aube de la saison 2015. Lefebvre souligne d'ailleurs que le défi qui l'attend est de taille.

«C'est loin d'être une ligue de garage! Le calibre est très fort et cette ligue gagne à être connue. Je ne m'attends pas à faire la pluie et le beau temps. J'ai des croûtes à manger. J'ai pu constater le calibre de jeu pendant les séries contre Carleton l'an dernier. C'était du hockey très dur à jouer», reconnaît-il.

Chose certaine, c'est avec enthousiasme que l'entraîneur Marc-Étienne Hubert accueille le rapide patineur dans son alignement. Ce dernier demeure néanmoins prudent lorsque vient le temps de parler de la contribution de Lefebvre pour la saison à venir. «Il faut être patient dans son cas. Je n'ai pas l'intention de mettre toute la pression sur lui. Ça fait quand même un an et demi qu'il n'a pas joué. On va bien l'encadrer et j'ai confiance qu'il retrouve ses repères rapidement.»

Les Patriotes vont entamer la Coupe Napoléon demain en affrontant les Trappers de Tilburg (Pays-Bas). Puis, les Trifluviens auront ensuite rendez-vous samedi et dimanche avec les Gothiques d'Amiens (France) et l'Hormadi d'Anglet (France).

«Les gars veulent laisser une belle carte de visite. Ce tournoi offre une belle visibilité pour ceux qui voudraient tenter l'aventure chez les professionnels éventuellement», mentionne Hubert.

Par ailleurs, en sol européen, les Patriotes renoueront avec l'attaquant Anthony Verret qui réintégrera l'alignement après avoir participé à un camp d'entraînement professionnel avec le HC Ajoie en Suisse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer