Le Cercle des Pats veut amasser 500 000 $

Coordonnateur au développement des affaires à l'UQTR, Daniel... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

Coordonnateur au développement des affaires à l'UQTR, Daniel Payette a annoncé la création du Cercle des Pats en compagnie des co-présidents d'honneur et anciens porte-couleurs des Patriotes, Alain Labrecque et Jean Bois.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Les Patriotes de l'UQTR ont de grandes ambitions pour leur programme de hockey afin de demeurer au sein de l'élite canadienne universitaire. C'est avec cet objectif en tête que l'organisation s'est associée à la Fondation de l'Université du Québec à Trois-Rivières afin de créer le Cercle des Pats qui aura pour mission de resserrer le sentiment d'appartenance des anciens en plus de recueillir 500 000 $ en cinq ans.

Éventuellement, l'argent pourrait peut-être servir à jeter les bases d'un projet de nouvel aréna sur le campus universitaire trifluvien. Bien que l'idée apparaisse attrayante, il ne s'agit pas d'un dossier prioritaire dans un avenir rapproché, souligne le coordonnateur au développement des affaires à l'UQTR, Daniel Payette.

«C'est aucunement dans les plans à court terme. Mais on ne peut pas s'empêcher de voir loin et c'est certain qu'on aimerait avoir une place où on serait un peu plus chez nous. On va jouer sur d'autres campus et les équipes ont des arénas fonctionnels à l'intérieur desquels on retrouve leur identité. Avoir un aréna sur notre campus, ça permettrait de créer un happening magique», mentionne l'ancien attaquant des Patriotes qui supervisera la campagne de financement.

Avec un objectif annuel qui revient à 100 000 $, Payette se réjouit d'ailleurs de constater le niveau d'enthousiasme des personnes contactées. Jusqu'à présent, la moitié de cette somme a été amassée.

Parmi les besoins les plus criants, Payette note des détails aussi banals que l'augmentation du coût de la vie pour permettre aux Patriotes de couvrir leurs frais annuels. «Avec le même budget, on ne peut pas livrer la même chose qu'on a livrée l'an passé. Il y a déjà un manque à gagner.»

En visant la somme de 500 000 $ en cinq ans, les Patriotes souhaitent être en mesure d'assurer la pérennité de l'organisation à divers niveaux, tant pour les équipements et infrastructures, le personnel d'encadrement du programme, les déplacements liés aux rencontres hors-concours ainsi que la promotion et le marketing pour les différentes activités de l'équipe.

Nommé coprésident d'honneur de la campagne de financement du Cercle des Pats, Jean Bois a souligné la fierté d'être rattaché au programme universitaire trifluvien. «C'est important de soutenir les gars. Ils ont besoin de notre aide. On doit s'impliquer pour guider nos Patriotes vers les plus grands honneurs», a indiqué celui a savouré le championnat canadien avec l'édition 1991 des Patriotes.

Alain Labrecque, également ancien membre des Patriotes et propriétaire de Clôtures Cambrek, a aussi reçu le titre de coprésident d'honneur avec fierté. «Je n'ai pas eu la chance de jouer longtemps avec les Patriotes, mais je suis toujours demeuré impliqué auprès de l'équipe. C'est renversant de constater tout ce qu'offre le programme de hockey aujourd'hui.»

Carnet de notes

L'organisation des Patriotes a mis en marché des billets de saison au coût de 100 $ pour les 14 matchs locaux... Un match des anciens Patriotes est prévu le 17 octobre avant la rencontre qui opposera l'édition actuelle aux Thunderwolves de Lakehead au Colisée...

vincent.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer