Le bataillon grandissant des Électriks

L'entraîneur-chef Guy Bergeron comptera sur un arsenal plus... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

L'entraîneur-chef Guy Bergeron comptera sur un arsenal plus imposant de 10 joueurs cette saison avec les Électriks.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHAWINIGAN) Limité à un petit bataillon de 26 joueurs l'an dernier pour la saison inaugurale des Électriks de Shawinigan, Guy Bergeron pourra gérer un alignement beaucoup plus raisonnable cette année alors que 36 joueurs ont été retenus pour évoluer en division 3 du réseau collégial de football.

Cette dizaine de joueurs supplémentaires à sa disposition vient réconforter le grand manitou et tout le programme football du Collège Shawinigan.

«Nous sommes encore loin de notre objectif, mais avec une dizaine de gars de plus que l'an passé, ça devient intéressant», mentionne l'entraîneur-chef.

«Il y a des gars qui se sont montrés intéressés à se joindre à nous quand ils ont vu que nous avions survécu à notre première saison. Notre recrutement a été meilleur aussi», note Bergeron.

Un groupe qui accueillera à bras ouverts le renfort est certainement celui des joueurs de ligne. Après avoir évolué à seulement six l'an dernier, tant en défensive qu'en offensive, ces joueurs dévoués auront le temps de reprendre leur souffle pendant la saison 2015.Ça ne sera certainement pas de refus!

«On va avoir un banc qui va nous permettre de faire rouler notre monde. L'an passé, on arrivait à la mi-temps et nos joueurs avaient déjà joué l'équivalent d'un match complet puisqu'ils évoluaient à l'attaque et en défense», explique l'entraîneur.

COMPÉTITION FÉROCE

Après un rendement de 1-7 pour souligner ce retour du football collégial à Shawinigan après quelques décennies d'absence, le pilote des Shawiniganais s'attend à de belles choses de ses protégés qui entameront leur calendrier régulier samedi en rendant visite aux Cavaliers du Collège Champlain-Saint-Lambert.

Cependant, la compétition sera féroce dans la division des Électriks avec plusieurs équipes à maturité. «On a encore une équipe remplie de recrues. Mais cette fois, il n'y a que deux joueurs dans notre alignement qui n'ont jamais joué au football», note Bergeron, tout en soulignant la qualité de son personnel d'entraîneurs qui comprend désormais l'ancien receveur de la Ligue canadienne de football, Patrick Thibault.

Parmi les recrues à surveiller, l'entraîneur entrevoit de belles performances du demi offensif Félix Léger (Estacades), du joueur de ligne défensive Francis Lethiecq (Pionniers), du secondeur William Villemure (Chavigny), du receveur Alec Béliveau (Estacades) et de Marc-Antoine Labrèche, un joueur de basketball fraîchement débarqué dans le monde du football qui tentera sa chance comme receveur.

Quant aux vétérans, on en comptera huit dans la formation, dont les joueurs de ligne Charles-Emmanuel Lambert (défensive) ainsi que Jérémy Courchesne-Simard et Andy Lessard (offensive).

Le premier match local des Électriks aura lieu le samedi 5 septembre, à 19 h, lors de la visite des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe au Complexe sportif de Shawinigan (école secondaire des Chutes). Shawinigan avait signé sa seule victoire de la campagne contre cette formation l'an dernier.

vincent.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

LA SAISON DE FOOTBALL À NOS PORTES

À LIRE CETTE SEMAINE

Aujourd'hui

Électriks: Des forces supplémentaires

Jeudi

Estacades: Un vent de renouveau souffle

Vendredi

Vert et Or: Le championnat dans la mire

Samedi

Diablos: Début de l'ère Turcotte-Létourneau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer