• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Retour du hockey junior à Trois-Rivières: Angers demeure sur le pied de guerre 

Retour du hockey junior à Trois-Rivières: Angers demeure sur le pied de guerre

Le maire Michel Angers ne s'est jamais privé... (Photo: archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire Michel Angers ne s'est jamais privé pour défendre les Cataractes, qui se retrouveraient grandement handicapés par l'arrivée d'une équipe à Trois-Rivières à son avis.

Photo: archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) Ne présumez pas que le maire de Shawinigan finira par baisser la garde dans les tractations pour ramener une équipe de hockey junior à Trois-Rivières. Même si tout indique que le veto territorial des Cataractes sera bel et bien aboli dans deux semaines, Michel Angers considère toujours que la Mauricie ne peut faire vivre deux clubs.

Le maire a évidemment pris connaissance des informations du Nouvelliste dans notre édition de lundi, selon lesquelles l'abolition du veto territorial sera confirmée lors de l'Assemblée des membres de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les 11 et 12 septembre. Une étape qui cristallise la position acceptée par les gouverneurs du circuit l'hiver dernier, selon laquelle il faudrait dorénavant que 80 % des équipes se prononcent en faveur d'un déménagement ou de la naissance d'une nouvelle franchise pour que le scénario se concrétise.

En janvier, Michel Angers avait clairement émis son opinion sur le sujet. Même si les Cataractes disposent tout de même d'une bonne protection de leur marché avec les nouvelles règles, la porte s'entrouvre quand même sur le retour des Draveurs.

«Ma position est toujours la même», martèle-t-il. «Nous avons plusieurs partisans du bassin de Trois-Rivières et dans l'éventualité où nous aurions deux équipes de la LHJMQ en Mauricie, c'est sûr que Shawinigan en souffrira. Nous avons besoin de ces partisans. Nous considérons les Cataractes comme l'équipe régionale, au même titre que les Aigles au baseball. C'est important pour la pérennité de nos organisations.»

Bien que contraignant pour une nouvelle concession, un vote favorable à 80 % n'équivaut quand même pas à la protection que confère un droit de veto, convient le maire.

«Mais je suis assez convaincu qu'au moins trois équipes (incluant les Cataractes) de la ligue désireront protéger leur marché, surtout les plus fragiles», explique M. Angers. «On ne se cachera pas, Shawinigan, ce n'est pas Québec ou Sherbrooke.»

Et si la famille Molson ou les Simons se lançaient dans une campagne auprès des autres gouverneurs pour favoriser la renaissance de Trois-Rivières dans la LHJMQ?

«Je ne suis pas inquiet pour les influences politiques», réplique le maire. «Je pense que c'est une histoire de marché. On peut bien toujours tirer vers les grands centres, mais il faut aussi faire de la place pour des moyennes villes comme Shawinigan, Blainville... Nous avons montré ce que nous pouvions faire avec l'organisation de la Coupe Memorial. Je vais donc toujours prôner que les Cataractes de Shawinigan représentent l'équipe de la Mauricie.»

En fait, Michel Angers se demande comment la plus vieille concession de la LHJMQ serait passée à travers les deux saisons de misère qui ont suivi la conquête de la Coupe Memorial en 2012 si Trois-Rivières avait pu compter sur une équipe compétitive.

«Ça aurait été catastrophique pour les finances des Cataractes», tranche-t-il.

Dans son esprit, au-delà des quelques matchs à l'ambiance survoltée provoquée par le retour de cette rivalité, le marché shawiniganais à lui seul ne pourrait suivre la cadence avec le retour des Draveurs.

«Je serais très inquiet pour la survie des Cataractes», insiste le maire. «Si on fragilise une équipe au détriment d'une autre, personne ne sera gagnant, à part celle qui réussirait à drainer. Je suis encore convaincu que notre équipe est là pour rester et on va s'arranger pour protéger notre marché.»

guy.veillette@lenouvelliste.qc.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer