Les Aigles déclassent les Boulders 10-1

Les Aigles ont matraqué les Boulders de Rockland... (PHOTO: FRANÇOIS GERVAIS)

Agrandir

Les Aigles ont matraqué les Boulders de Rockland 10-1, lundi soir au stade Fernand-Bédard.

PHOTO: FRANÇOIS GERVAIS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Aigles de Trois-Rivières n'ont aucunement été intimidés par la visite de l'attaque la plus redoutable de la Ligue Can-Am lundi soir au stade Fernand-Bédard. Ce sont plutôt eux qui ont dicté le rythme en matraquant les Boulders de Rockland, meneurs au classement, au compte de 10-1.

Cette éclatante victoire combinée au programme double que les Champions d'Ottawa ont divisé face aux Miners de Sussex crée de nouveau l'impasse au quatrième rang du classement général entre les Trifluviens et les Ottaviens - des dossiers identiques de 40-43 - avec encore 13 matchs à disputer au calendrier régulier.

«Le prochain match sera le plus important de l'année. Celui du lendemain ensuite. Ça va être comme ça jusqu'à la fin de la saison. On doit continuer de jouer de la même façon et ne pas se préoccuper des Champions», a indiqué Pierre-Luc Laforest.

Pour une troisième fois en quatre soirs, le gérant des Aigles a pu compter sur une performance inspirée au monticule alors que Charles Gillies n'a pas accordé le moindre point aux puissants visiteurs pendant sept manches, espaçant avec brio quatre coups sûrs et autant de buts sur balles en plus de s'offrir cinq retraits au bâton devant 1305 spectateurs.

En ajoutant les jeux blancs et matchs complets réussis par Matthew Rusch et Mike Bradstreet depuis vendredi, voilà une rotation des partants qui affiche beaucoup de mordant à ce point critique de la saison. Tout cela, sans Luis Munoz qui est toujours embêté par une blessure à une main.

«Quand Charlie est capable de maîtriser sa rapide, il devient extrêmement dangereux car ses autres lancers bougent beaucoup. Pour nous, c'est énorme de pouvoir obtenir des départs d'aussi grande qualité», a vanté Laforest.

ENCORE BROWN

Si on était en mesure de s'attendre à des flammèches offensives chez les Boulders, ce sont plutôt les Aigles qui ont dicté le rythme en se forgeant une avance de 5-0 après deux petites manches face au partant américain Alex Gouin. Steve Brown a donné le ton en claquant un circuit de deux points au premier tour au bâton. Ses coéquipiers ont décodé le message en ajoutant trois autres points au tableau au tour suivant.

Au total, Brown (3), Jose Cuevas (2), Craig Hertler (2), Pedro Lopez, Daniel Mateo et Eric Grabe ont produit les points.

Pendant ce temps, Gillies a confortablement navigué pendant sept manches en plus d'obtenir des appuis de sa défensive qui a réussi deux double-jeux. Craig Hertler a également réalisé un attrapé spectaculaire au champ gauche en plongeant. Andrew Taylor et David Leblanc ont ensuite complété le travail sur la butte pour permettre aux Aigles de signer une 40e victoire cette saison.

Dans le vestiaire visiteur, le gérant Jamie Keefe donnait crédit au lanceur des Aigles pour sa performance. «Leur lanceur nous a bien menottés. (Les Aigles) bataillent fort en ce moment, car ils sont en pleine course aux séries. On n'a pas eu une bonne soirée et on doit mettre ça derrière nous pour être prêts au prochain match.»

CARNET DE NOTES

Jusqu'à nouvel ordre, les matchs des Aigles ne seront pas disponibles sur canamleague.tv puisque l'organisation a été la cible de voleurs pendant la fin de semaine. Le matériel servant à diffuser les parties sur Internet a en effet été subtilisé... En inscrivant un point en neuvième manche, les Boulders ont évité d'être blanchis pour la deuxième fois seulement en 84 matchs cette saison. Seuls les T-Bones de Kansas City ont réussi l'exploit cette année... Ce soir, le gaucher Ryan Bolligner (8-7) sera confronté à l'as Richard Salazar (11-2)...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer