Kean freiné en demi-finale du Championnat continental

Simon Kean a obtenu la médaille de bronze... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

Simon Kean a obtenu la médaille de bronze au Championnat continental.

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Devant une foule hostile, le boxeur Simon Kean a livré un furieux combat face au favori local Edgar Ramon Munoz Mata, hier à Vargas au Venezuela, en demi-finale du Championnat continental. Cependant, ce ne fut visiblement pas suffisant pour obtenir la faveur des juges qui ont décerné une victoire unanime au Vénézuélien vendredi en début de soirée.

Après avoir visionné le duel à distance, son entraîneur Jimmy Boisvert était furieux du verdict. Il estime que son protégé du club Performance méritait un meilleur sort. Kean rentrera néanmoins avec le bronze accroché à son cou.

«D'habitude, je suis sévère avec Simon, mais je dois dire qu'il en avait assez fait pour gagner. Il a fait un bon combat mais l'aspect local a peut-être eu un impact sur la décision», a-t-il lancé.

Quelques minutes après l'affrontement Boisvert était particulièrement estomaqué de constater que tous les juges avaient donné l'avantage au Vénézuélien dans chaque round.

«Les trois juges ont donné tous les rounds au Vénézuélien. C'est n'importe quoi cette décision! Tu ne peux pas avoir réglé un combat comme ça après deux rondes sur ta carte de pointage. L'autre est tombé dans les câbles au deuxième round. Puis, au troisième round, Simon a décidé qu'il y allait à fond. L'autre était petit et difficile à pincer, mais je suis content de ce que j'ai vu de Simon.»

Direction Qatar

Malgré cette défaite en demi-finale, l'objectif initial a été atteint par le super lourd trifluvien. Grâce à sa victoire mercredi dernier, par décision unanime devant le Colombien Isaia Mena Parra, il a obtenu son billet pour le Championnat du monde qui servira de première qualification olympique, à la mi-octobre au Qatar.

«L'objectif a été atteint et par la grande porte en plus. Au Venezuela, c'était des adversaires de calibre international qu'il affrontait. Il n'y avait pas de jambon là-bas», ajoute Boisvert à propos de Kean qui tente de renouer avec la compétition olympique après une cinquième position à Londres en 2012.

De plus, cette victoire du milieu de semaine viendra assurément redorer le blason du champion canadien qui n'avait pas gagné de combat en plus de neuf mois. «Ça va le remettre sur la track. Je lui avais demandé de se servir de son jab pour garder son adversaire loin. Il a bien fait ça en plus d'utiliser sa main droite plus souvent que dans son premier combat du tournoi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer