Rusch liquide les Miners

L'as lanceur des Aigles, Matthew Rusch, n'a rien... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

L'as lanceur des Aigles, Matthew Rusch, n'a rien offert de bon aux frappeurs des Miners de Sussex vendredi soir, réussissant 10 retraits sur trois prises et n'accordant aucun but sur balles.

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Matthew Rusch avait réservé ses plus redoutables munitions pour les Miners de Sussex County, vendredi soir au Skyland Parks d'Augusta, alors qu'il a livré un match complet remporté 4-0 par les Aigles dans le New Jersey.

En plus de se payer 10 frappeurs sur des prises, l'as lanceur des Trifluviens s'est même offert six manches parfaites avant d'accorder un coup sûr à chacune des trois dernières manches, sans pour autant être embêté. Au total, Rusch aura affronté 29 frappeurs, deux de plus que le minimum requis pour un match parfait.

«Au cours des dernières années, Matthew a eu des problèmes à finir ses matchs, particulièrement en septième. Ce soir, il s'est bien senti tout le long et a même réussi à finir en force. Je suis très heureux pour lui», vantait le gérant des vainqueurs, Pierre-Luc Laforest.

Cette performance magique du droitier de 32 ans a permis aux Aigles de s'approcher à un demi match des Champions d'Ottawa et du quatrième rang du classement général de la Ligue Can-Am. Leurs rivaux de la capitale fédérale ont baissé pavillon 6-5 face aux Goldeyes de Winnipeg, hier soir.

En plus d'avoir réponse à tout sur la butte, Rusch a eu droit à un précieux coup de pouce de ses coéquipiers tôt dans la rencontre. Dès le premier tour au bâton, Steve Brown a claqué un circuit de trois points. C'est tout ce dont le numéro 22 des Aigles avait besoin pour liquider les Miners.

Il faut dire que les lanceurs des Aigles n'ont pas souvent eu le luxe pouvoir travailler avec une avance tôt dans le match, les Trifluviens étant plus reconnus pour leurs largesses de la première manche. «Dès que Steve a frappé son circuit, Matthew a pu être agressif sur le monticule. On a vu qu'il était confortable avec cette avance. Il était en pleine confiance», a souligné Laforest.

Brown en a rajouté à la septième manche en poussant Craig Hertler à l'aide d'un ballon sacrifice. Outre Hertler (2) et Brown, Javier Herrera a aussi croisé la plaque.

Toujours privé des services de Luis Munoz dans sa rotation, Laforest confiera la balle au vétéran de 42 ans Carlos Mirabal pour le duel de ce soir face aux Miners. La dernière fois que Munoz avait sauté son tour, Andew Jessup avait obtenu le départ et l'expérience avait tourné au cauchemar, un revers de 14-8 contre Winnipeg.

«Mirabal est capable d'atteindre les 100 lancers tandis qu'avec Andrew, il faut le sortir après 50-60 lancers. Ça devient difficile pour la gestion de notre enclos. On espère que Mirabal va avoir une bonne sortie», dit le gérant.

Les Aigles courtisent Winnipeg

Par ailleurs, les Aigles continuent d'évaluer leurs options pour améliorer leur formation dans le dernier droit de la saison, en pleine course aux séries. Il reste encore une semaine pour compléter des emplettes.

Les Goldeyes de Winnipeg semblent dans la mire des Trifluviens qui aimeraient attirer un lanceur partant, possiblement Edwin Carl, au stade Fernand-Bédard ainsi qu'un joueur d'utilité pour compléter le portrait.

L'an dernier, les Aigles avaient prêté le gaucher Ryan Bollinger aux Goldeyes pour la fin de la saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer