Snowcross: Saint-Alexis-des-Monts, nouvelle terre d'accueil

Le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa (à gauche),... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa (à gauche), était bien fier d'annoncer la venue de l'International Snocross dans sa municipalité pour l'édition 2016, aux côtés du promoteur Jérôme Gerber (à droite).

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SAINT-ALEXIS-DES-MONTS) Le bruit courait depuis quelques mois déjà et c'est maintenant officiel. L'International Snocross déménage ses pénates du côté de Saint-Alexis-des-Monts après cinq éditions présentées à Louiseville.

Le promoteur Jérôme Gerber a confirmé cette nouvelle alliance, mercredi en conférence de presse, en plus d'annoncer un partenariat de trois ans avec le Festival de la truite mouchetée pour son rendez-vous motoneigiste et la compétition Tire coûte que coûte. Les trois parties ont déjà tissé des liens étroits plus tôt cet été lors de la présentation du Mud Drag.

À Saint-Alexis-des-Monts, Gerber souligne que tout sera un peu plus facile en raison des infrastructures déjà érigées au centre des loisirs. «Disons que le maire (Michel Bourassa) a tiré fort pour nous amener ici. Avec tout ce qu'il y a sur place, ça nous fait un moins gros casse-tête pour organiser l'événement», a indiqué celui qui tiendra sa compétition de motoneige du 22 au 24 janvier 2016.

De son côté, le maire Bourassa n'était pas peu fier d'avoir réussi à attirer l'événement dans sa cour. «Saint-Alexis, c'est le pays de la motoneige. Tant qu'à avoir de telles infrastructures, aussi bien s'en servir! Avec Jérôme, le Festival de la truite mouchetée et la municipalité, ça forme un triangle de collaboration parfait!», s'emballe-t-il.

À Louiseville, Gerber indique que l'association était devenue plus difficile au fil des ans, malgré le vif succès populaire de cet événement présenté dans le parc industriel. Après avoir attiré 5000 personnes l'an dernier au pays du sarrasin, le promoteur demeure confiant de conserver sa cote de popularité malgré un déménagement un peu plus au nord. Pour lui, il était temps de tourner la page.

«On n'avait plus la collaboration dont on avait besoin du côté de Louiseville. Après la cinquième édition, on a songé à mettre la clé dans la porte. Mais Saint-Alexis est finalement arrivée comme une belle destination», sourit Gerber.

HOMMAGE À UN DISPARU

Pour cette édition 2016, l'organisation de l'International Snocross poursuivra son association avec le trophée Marcel-Fontaine, la triple couronne de motoneige qui inclut également les rendez-vous du Grand Prix de Valcourt et du Airborne Park Speedway, à Plattsburgh dans l'état de New York. Ce pilier du milieu motoneigiste est décédé la semaine dernière, à l'âge de 67 ans, après une longue bataille contre le cancer, et l'organisation compte évidemment honorer sa mémoire en janvier prochain.

Par ailleurs, 2 $ par billet vendu pour cette compétition, qui avait réuni quelque 250 pilotes l'an dernier, sera versé à la Fondation du Centre hospitalier de l'Université de Montréal. «Le CHUM l'a aidé pendant 10 ans à survivre malgré le cancer alors c'est naturel, une telle association», note Gerber.

Par ailleurs, la sixième édition de l'International Snocross sera ajoutée au championnat canadien, ce qui devrait bonifier la quantité de pilotes qui sont venus d'aussi loin que la Suède et la Suisse l'an dernier.

COMPÉTITION ESTIVALE

Pour ce qui est du rendez-vous Tire coûte que coûte, il débarquera à Saint-Alexis-des-Monts pour sa troisième édition le 19 septembre. Les véhicules inscrits devront traîner sur une même distance des poids passant de 22 000 à 100 000 livres.

Les organisateurs invitent d'ailleurs les agriculteurs et les amateurs de sports mécaniques à participer à la compétition.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer