Direction Qatar pour Kean

Simon Kean n'a pas eu trop de mal... (American Boxing Confederation)

Agrandir

Simon Kean n'a pas eu trop de mal à écarter Isaia Mena Parra de sa route au Championnat continental à Vargas, au Venezuela.

American Boxing Confederation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Incapable d'aller chercher une victoire sur la scène internationale depuis qu'il a repris son titre canadien il y a plus de neuf mois, Simon Kean devait se remettre sur les rails hier s'il voulait obtenir son laissez-passer pour le championnat du monde de boxe amateur au Qatar. C'est exactement ce qu'a fait le Trifluvien en s'imposant devant le Colombien Isaia Mena Parra en quart de finale du Championnat continental à Vargas, au Venezuela.

En contrôle du duel du début à la fin, Kean a vu deux des trois juges lui accorder une note parfaite. L'autre lui a consenti deux des trois rondes qu'il a livrées face à Parra, ce qui lui a octroyé une victoire par décision unanime. Une sortie qui va faire du bien pour sa confiance, qui le propulse en demi-finale mais qui, surtout, lui ouvre la porte du Mondial.

«Ça prenait une victoire à tout prix, peu importe comment. Avec une défaite, j'avais peur qu'il se décourage. Mais non seulement il a gagné, mais il l'a fait de belle façon», analysaitJimmy Boisvert, qui a vu le combat en webdiffusion, BoxeCanada ayant préféré d'autres entraîneurs pour encadrer sa délégation.

«Il n'avait pas un adversaire facile, ce Colombien roule sa bosse depuis un bon moment sur la scène internationale. Il a tenté de déranger Simon, sans succès. C'est certainement une performance sur laquelle il peut bâtir.»

Kean a maintenant rendez-vous avec le favori local Edgar Ramon Munoz Mata, tombeur de Cam Awesome, qui a battu Kean aux Jeux panaméricains le mois dernier. Boisvert s'attend à une autre sortie convaincante de son élève.

«C'est de la belle expérience qu'il va mettre en banque. À chaque combat que tu fais à ce niveau, ça t'aide à grandir. Il va se battre contre un gars qui ne se sauvera pas, qui va échanger avec lui. C'est parfait pour Simon, ça va donner toute une bagarre! J'espère qu'il va laisser aller un peu plus sa main droite. Quand il fait ça, il peut faire très mal aux gars qui se dressent devant lui dans un ring.»

Le championnat du monde qui sera tenu à la mi-octobre, servira de première qualification pour les Jeux olympiques de Rio en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer