Ironman: une recrue se qualifie pourla grande danse d'Hawaï

Sarah Casaubon en a surpris plusieurs ce week-end... (Photo: courtoisie)

Agrandir

Sarah Casaubon en a surpris plusieurs ce week-end au Ironman de Mont-Tremblant en décrochant sa qualification pour le Championnat du monde grâce à une deuxième place dans sa catégorie. Elle sera accompagnée de son entraîneur Steeve Carpentier, qui s'est lui aussi qualifié pour Hawaï.

Photo: courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À sa première expérience en triathlon Ironman, Sarah Casaubon a brillé ce week-end sur le parcours de Mont-Tremblant. À un point tel qu'elle a mérité une invitation pour le Championnat du monde Kona qui sera présenté à Hawaï au mois d'octobre.

Membre du Mouvement Carpentier - un programme supervisé par Steeve Carpentier qui visait à former des athlètes pour un Ironman en 48 semaines - la Shawiniganaise de 28 ans a survolé le trajet de 3,8 kilomètres de nage, 180,2 km de vélo et 41,195 km de course à pied en un temps de 10 h 27,02 min. Classée 18e au total chez les femmes, Casaubon a obtenu sa qualification pour le rendez-vous mondial grâce à sa deuxième place chez les 25-29 ans.

Avant de penser à Hawaï, Casaubon devra toutefois récupérer d'une blessure qu'elle s'était d'abord infligée à l'entraînement au cours des derniers mois.

«C'est gros comme résultat. On n'a encore rien vu d'elle. C'est une athlète exceptionnelle qui n'a pas beaucoup d'expérience en vélo et natation. Elle va s'améliorer beaucoup», a vanté son mentor Carpentier qui a aussi mérité son billet pour les Mondiaux en vertu d'un chrono de 9 h 48,10 min et une troisième position chez les 45-49 ans. Pour Carpentier, il s'agira d'une troisième participation au Championnat du monde.

Parmi les autres téméraires participants du Mouvement Carpentier, Judy-Ann Parke s'est également distinguée en terminant sur la troisième marche du podium des 35-39 ans.

Au total, neuf des dix athlètes ont réussi à franchir la distance. Seul Denis Bouchard a été contraint à l'abandon au 125e kilomètre de vélo, ennuyé par une blessure au dos. «Même s'il n'a pas complété le parcours, c'est une victoire pour lui. Je suis tellement fier de mon groupe. Eux aussi, ils commencent à ressentir une certaine fierté au lendemain de leur épreuve. Ils ont réussi malgré une chaleur accablante. C'est ma troisième fois à Mont-Tremblant, et c'était les conditions les plus difficiles. C'est d'autant plus valorisant pour tout le monde», note Carpentier.

Parmi les autres athlètes de la région qui étaient en action dans les Laurentides dimanche, Mario Lavigne, de Bécancour, s'est particulièrement démarqué en franchissant la distance en 9h 47,57 min. Il a ainsi pris le 56e rang au total et le 10e de son groupe d'âge très compétitif des 35-39 ans.

12 nouveaux cobayes

Avec le succès de son expérience, Carpentier a mis sur pied une deuxième mouture qui comptera 12 recrues en 2016. «Les nouveaux sont déjà inscrits pour l'épreuve de l'été prochain. Pendant l'année, ils vont pouvoir profiter de l'expérience de mon groupe de cette année qui servira de mentor», souligne l'instigateur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer