Les Aigles veulent attirer Guerrero à Trois-Rivières

Vladimir Guerrero... (Photo: La Presse)

Agrandir

Vladimir Guerrero

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Au rythme où vont les choses, le stade Fernand-Bédard pourrait paraître bien petit lors de la visite des Capitales de Québec du 27 au 30 août. En plus du retour au jeu du gagnant du trophée Cy-Young Éric Gagné, le vendredi soir, l'organisation des Aigles de Trois-Rivières vise présentement le coup de circuit en tentant de convaincre nul autre que Vladimir Guerrero de participer à ce week-end de festivités auquel se joindra également Claude Raymond.

Depuis que l'ex-releveur par excellence des Ligues majeures a confirmé qu'il grimperait sur la butte le 28 août - son retour avait d'abord été annulé par les caprices météorologiques le 28 juin - le directeur général René Martin et sa bande ont voulu faire de cet événement une grande fête du baseball.

Si la venue de la dernière grande vedette des Expos est loin d'être dans la poche, Martin esquisse néanmoins un sourire lorsqu'il réfléchit à la possibilité d'accueillir Guerrero au stade Fernand-Bédard. Il aimerait notamment le voir participer à un concours de coups de circuits présenté avant la rencontre du 29 août.

«Dès qu'on a su que Gagné allait lancer le 28, on a voulu organiser quelque chose d'encore plus gros. Nous n'avons aucune confirmation à propos de Guerrero, mais on peut dire que ça regarde bien.»

Les Aigles devraient être fixés bientôt à propos de l'ancien numéro 27 des Expos. Un des membres de l'organisation doit d'ailleurs se rendre en République dominicaine ce week-end afin de lui soumettre le projet en personne. Les Aigles ont d'ailleurs bénéficié des contacts de Daniel Mateo qui est originaire du même coin de pays de l'ex-gloire des Expos. Paraîtrait que Guerrero n'est pas le plus facile à rejoindre...

Alors que le retour au jeu de Gagné devrait faire déborder les gradins face aux rivaux de la Vieille Capitale - des estrades supplémentaires s'ajouteront aux quelque 3900 sièges habituellement disponibles en plus des 500 places de la terrasse SJD Construction - la présence d'une légende de la trempe à Guerrero ne devrait également pas passer inaperçue sur l'avenue Gilles-Villeneuve.

À cela, il faudra aussi ajouter la visite de l'ex-lanceur des Expos Claude Raymond qui sera présent au stade Fernand-Bédard le 27 août. Il procédera notamment au lancer protocolaire d'avant-match et l'organisation en profitera pour honorer sa carrière. Un match des médias et des 4 Chevaliers ainsi qu'un concours d'habiletés sont au menu de cette programmation.

D'autres Expos dans la mire

Guerrero n'est pas la seule autre légende des Expos qui circule dans les têtes des dirigeants des Aigles. Si le projet n'aboutit pas, l'organisation compte également tendre des perches à Larry Walker ainsi que Felipe et Moises Alou, toutes des personnes avec qui les Aigles possèdent certaines connexions. Évidemment, si jamais Guerrero devait mettre les pieds sur le losange trifluvien, il n'en faudrait pas plus pour faire rêver les partisans de le voir dans l'uniforme rouge, blanc et noir des Aigles. René Martin précise toutefois que les démarches entreprises auprès du Dominicain visent d'abord les festivités du 27 au 30 août. 

«C'est certain qu'on l'accueillerait!, rigole-t-il. Mais nous n'en sommes pas là.» Chez les Aigles, la République dominicaine est déjà omniprésente avec les Mateo, Pedro Lopez, Jose Cuevas, Luis Munoz et Edilson Alvarez.

De 1996 à 2003, Vladimir Guerrero a fait vibrer les amateurs de baseball québécois au stade Olympique montréalais et aux quatre coins de la ligue, claquant 234 circuits en plus de produire 702 points et participer quatre fois au match des étoiles (1999 à 2002) avant de déménager ses talents en Californie.

À l'aube de la saison 2013, il avait manifesté un certain intérêt à se joindre à la Ligue Can-Am, plus précisément avec les Capitales de Québec. En bout de ligne, l'ancien des Expos, des Angels de Los Angeles, des Rangers du Texas et des Orioles de Baltimore avait préféré signer un contrat avec les Ducks de Long Island, dans la Ligue de l'Atlantique. Finalement, Guerrero ne s'était toutefois pas rapporté à son équipe, évoquant des motifs familiaux.

Le 31 mars 2014, il a signé un contrat d'une journée pour officialiser sa retraite dans l'uniforme des Angels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer